Santé : l'équité et l'égalité en question

Cotiser selon ses revenus et recevoir selon ses besoins, c'est le principe sur lequel s'appuie le système de l'assurance maladie.

Un principe d'universalité d'accès au soin, instauré en 1946, qui «permet à chacun de bénéficier d'une prise en [...]

Lire la suite

Contribuer au débat

Photo de Sumeyye Akcadere non
Sumeyye Akcadere
Etudiante

Celui qui gagne beaucoup et paie beaucoup d'impôts devrait bénéficier d'un remboursement

Il est tout à fait navrant de voir que celui qui travail beaucoup et paie beaucoup d'impôts en France ne puisse bénéficier d'un remboursement à un taux important des soins et médicaments.

Certes, certains vont penser que ces personnes-là [...]

Lire la suite

0 0
Réagir à l'argument

Les soins médicaux remboursés par la Sécurité sociale en fonction des revenus?

Les soins médicaux remboursés par la Sécurité sociale en fonction des revenus?

DURAND FLORENCE/SIPA

Etre remboursé de ses soins médicaux par la Sécurité sociale en fonction de ses revenus ? C'est l'idée émise par une étude de la revue de l'Insee, Economie et Statistique, publiée jeudi 16 mai. Ce système revient à réduire quelque peu la

Etre remboursé de ses soins médicaux par la Sécurité sociale en fonction de ses revenus ? C'est l'idée émise par une étude de la revue de l'Insee, Economie et Statistique, publiée jeudi 16 mai. Ce système revient à réduire quelque peu la couverture de l'ensemble des assurés afin d'améliorer celle des personnes qui nécessitent davantage de soins.

Partant du constat que «malgré sa générosité, le système français ne réussit pas véritablement à garantir à l'ensemble de la population une couverture suffisante à un prix acceptable», les économistes Pierre-Yves Geoffard et Grégoire de Lagasnerie, à l'origine de cette étude, proposent d'instaurer un système de franchises et de plafonds, en proportion des revenus des assurés sociaux pris individuellement (et non par ménage). Ce système se concentre sur les soins de ville (53 % de la consommation de soins et bien médicaux, 96 milliards d'euros en 2011). Les soins hospitaliers ne sont cependant pas abordés. 

Inspirée de certains pays tels que la Suède, la Suisse ou les Pays-Bas, l'étude propose d'instaurer une franchise annuelle, la même pour tous les assurés ou en proportion de leur revenu, permettant ensuite de financer le remboursement intégral au-dessus d'un plafond. Selon les deux économistes, cette réforme permettrait «une réelle amélioration de la prise en charge des patients ayant des dépenses importantes». 

Lire la suite

Réagir

La Sécurité sociale poursuit un médecin ayant favorisé le remboursement de ses patients

La Sécurité sociale poursuit un médecin ayant favorisé le remboursement de ses patients

V. WARTNER/20 MINUTES/SIPA

La Sécurité sociale demande des comptes à un médecin du Val de Marne, pour avoir fait ce qu'elle considère comme une fraude à la Sécurité sociale. Didier Poupardin, médecin généraliste à Vitry-sur-Seine, est en effet accusé d'avoir trop [...]

Lire la suite

Réagir
Photo de Pierrick Tillet non
Pierrick Tillet

Ne pas conforter, ni renforcer l'inégalité de répartition des revenus

Des remboursements de santé en fonction des revenus auraient la pire des conséquences : conforter et renforcer l'inégalité dans la répartition de ces revenus au sein de la collectivité.

Toute correction des inégalités de répartition des [...]

Lire la suite

2 0
Réagir/voir la réaction 1
Photo de David Belliard non
David Belliard
Journaliste à Alternatives Economiques, auteur de «Notre santé est-elle à vendre ?».

Le critère du revenus est une illusion d'équité, mieux vaut améliorer la qualité de la vie

Faut-il différencier les remboursements des soins en fonction du revenu ? Régulièrement, la question revient alors même que les principes fondateurs de l’assurance maladie ne posent aucune condition de ressources à la prise en charge des [...]

Lire la suite

2 0
Réagir à l'argument
Photo de Bernard Liger oui
Bernard Liger

Une question à poser différemment, une réponse complexe

Votre question sous-entend qu'on envisage de moduler les remboursements de soins en fonction des revenus, autrement dit qu'on laisse à la charge de l'assuré une part croissante des remboursements en question, parce qu'il s'efforcera de se [...]

Lire la suite

1 0
Réagir à l'argument
Photo de Stephane Perez non
Stephane Perez
Chirurgien-Dentiste, fondateur de l'association des Dentistes du Sport

La santé doit être une assurance, pas un impôt

Notre régime actuel est considéré comme une assurance santé, même si il est mutualisé. Si nous cotisions en fonction du risque, les personnes jeunes et en bonne santé, qui observent les conseils de prévention, représentent la sinistralité la [...]

Lire la suite

5 1
Réagir/voir les réactions 4
Photo de Frederic Bizard non
Frederic Bizard
Consultant en santé et maître de conférences à Sciences Po Paris

Repenser le modèle économique de la prise en charge des soins pour tous par la collectivité

Le principe originel selon lequel «nous cotisons selon nos moyens et consommons selon nos besoins» a contribué au développement de l'accès pour tous à des soins de qualité dans tous les pays développés qui l'ont appliqué (modèle bismarckien).

En [...]

Lire la suite

0 0
Réagir/voir les réactions 6
Photo de Jean-Baptiste McDowel non
Jean-Baptiste McDowel

La santé est un droit inaliénable en France, le débat n'a même pas lieu d'être

Selon la constitution française du 27 octobre 1946, la constitution «garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs». Dès lors, le débat n'a [...]

Lire la suite

2 1
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Nagib Kary oui
Nagib Kary
Administrateur de sites Web, Informaticien en Entreprise et Auto-Entrepreneur

Il est impossible de continuer à ce rythme, avec un tel déficit. Des sacrifices seront inévitables !

Il ne fait aucun doute que notre super système de santé compte ses années avant que l'on nous annonce sa fin ! Il est impossible de continuer à ce rythme-là, avec un tel déficit ! Des sacrifices seront inévitables pour sauver ce système. Tous [...]

Lire la suite

4 3
Réagir/voir les réactions 5

La sécurité sociale fragilisée par la baisse de l'emploi

Aujourd'hui, la situation financière de la Sécurité sociale, ne cesse de se dégrader, rapporte Les Echos.

Dans un article publié le 27 avril dernier, le quotidien économique explique pourquoi la sécurité sociale va être pénalisée, en 2012, [...]

Lire la suite

Réagir