Papa, papa, Maman, maman Photo : RICLAFE/SIPA

Homoparentalité : le droit à l'adoption bientôt ouvert aux couples homosexuels

Promesse du candidat François Hollande, le projet de loi qui ouvre le droit au mariage aux couples homosexuels devrait également permettre aux personnes de même sexe d'adopter «dans les mêmes conditions que les hétérosexuels», selon la [...]

Lire la suite

Photo de Mathieu Nocent oui
Mathieu Nocent
co-secrétaire de la commission politique de l'inter-LGBT

L'homoparentalité est une chance pour la famille

Le débat idéologique sur l'homoparentalité tourne principalement autour des questions qui suivent : Qu'est-ce qu'un parent ? Qu'est-ce qu'une famille ?

Est parent d'un enfant celui ou celle qui est à l'origine du désir de famille, qui a contribué à l'arrivée de l'enfant au sein de son foyer et qui l'élève et l'accompagne sur le chemin de la vie. A cette définition du parent s'oppose celle des adversaires de l'homoparentalité qui s'appuient sur les "lois de la nature" pour défendre une conception biologisante de la fonction parentale. Car c'est bien sur ce fondement que se base le "fameux" triptyque qu'ils considèrent comme incontournable : une famille ce serait un père, une mère et un enfant.

Pourquoi - aujourd'hui - certains cherchent-ils à tout prix à ne pas reconnaître l'homoparentalité, c'est à dire à ignorer le fait qu'un enfant puisse avoir deux parents de même sexe qui - par définition - ne peuvent pas avoir tous les deux de liens biologiques avec leur enfant ? 

On reconnait pourtant depuis des années et des années aux parents adoptifs - qui n'ont pas de liens biologiques avec leurs enfants - leur rôle de parents à part entière. On considère aussi par exemple qu'un enfant qui est né d'un don de sperme est l'enfant de son père (et non pas celui du donneur de sperme qui a pourtant - lui - un lien biologique avec lui).

Oui, mais dans ces deux cas de figure, le mensonge est possible, l'ordre symbolique n'est pas mis en danger. L'enfant pourra toujours croire qu'il est né de son père et de sa mère, l'entourage familial, la société se rassureront, l'honneur est sauf.

Les enfants des familles homoparentales sont eux aussi nés d'un gamète mâle et d'un gamète femelle - mais il se trouve que leurs parents ne sont pas un homme et une femme, et que le mensonge ici ne peut plus avoir cours.

C'est en celà que l'homoparentalité est une chance extraordinaire pour que les familles - quelles qu'elles soient - soient reconnues pour ce qu'elles sont. Reconnaître l'homoparentalité aujourd'hui c'est reconnaître la diversité des schémas familiaux qui existent de fait depuis des décennies, c'est mettre fin à l'hypocrisie, c'est donner un grand bol d'air à LA famille.

C'est dire enfin la vérité : sont parents d'un enfant celles et/ou ceux qui sont à l'origine du désir de famille, qui ont contribué à l'arrivée de l'enfant au sein de leur foyer et qui l'élèvent et l'accompagnent sur le chemin de la vie.

Rien de plus, rien de moins.

7 7

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il reconnaître l'homoparentalité ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Etienne Degiovanni non

    23 avril 2012, 10:24

    Etienne Degiovanni
    "c'est reconnaître la diversité des schémas familiaux qui existent de fait depuis des décennies." C'est très intéressant ce que vous dites, car cela réfute totalement mon argument du principe de précaution et me permettrait donc de mieux accepter vos revendications.

    Pouvez-vous me donner l'époque et le lieu où une société a reconnu l'adoption des homosexuels, pour que je puisse me renseigner à son sujet ? Personnellement, je n'avais jamais entendu cela. Je pensais que les Pays-Bas étaient la première société connue à avoir légalisé l'adoption, ce depuis 11 ans et non des décennies. L'étude de la société dont vous parlez permettrait d'avoir un aperçu des conséquences de l'adoption par les homosexuels sur les enfants, que nous ne pouvons malheureusement toujours pas étudier aux Pays-Bas à cause du manque de recul.

    Je suis d'accord avec la définition des parents que vous donnez à la fin de votre contribution. La question est autre : un enfant né dans une famille père/mère et adopté supporte-t-il bien le transfert affectif qu'il doit opérer d'un homme vers une femme ou d'une femme vers un homme, selon que le couple est lesbien ou gay ? Vous ne pouvez retirer à l'enfant les mois passés dans une famille "père/mère" avant l'adoption.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    25 avril 2012, 09:32

    Profil supprimé
    Je ne discute même pas le sujet tant il est provocateur. Ce que montrent les études sur l'adoption par les homosexuels en tout cas c'est que pour ces enfants l'homoparentalité n'est pas une chance...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Mònica E Da-Encarnaçao oui
Mònica E Da-Encarnaçao
Pourquoi pas!
Photo de Sandra Maman-Geek oui
Sandra Maman-Geek Blogueuse (www.maman-geek.com)
Etre parents trop tard, c'est laisser l'enfant perdre ses parents trop tôt
Photo de Jean-Luc Romero non
Photo de Mathieu Nocent non
Mathieu Nocent co-secrétaire de la commission politique de l'inter-LGBT
Ouvrir l'adoption permettra de sécuriser les enfants vivant aujourd'hui dans un foyer homoparental
Photo de Daniel Borrillo oui
Daniel Borrillo Juriste, spécialiste du droit de la sexualité et des homosexuels
Amour vs biologie : la question homoparentale
Photo de Grégory Yura oui
Grégory Yura
Alterparentalité !
Photo de Louis-Joseph Hinterlang non
Photo de Martine Gross oui
Martine Gross sociologue. Auteure de "Choisir la paternité gay" et de "qu'est ce que l'homoparentalité?"
Les liens biologiques ne font pas la parenté. Connaître ses origines ne menace pas les parents.
Photo de Roger Bohn oui
Roger Bohn touriste
oui a l'homoparentalite

Derniers arguments

Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers
L'homoparentalité, dans la suite de l'idéologie du genre
Photo de Henriette Vanechop oui
Henriette Vanechop
Et si on pensait aux enfants ?
Photo de Sulle Scale non
Sulle Scale Chercheuse, enseignante, poétesse
Le point de vue des femmes, homo ou pas...
Photo de Nicolas Dhuicq non
Nicolas Dhuicq Député de l’Aube, secrétaire National UMP Nouvelles Stratégie de Défense
Terrorisme: ma réflexion ne portait pas sur l'homoparentalité mais sur la fonction paternelle