Wanted : nouvelles technologies

La «fracture numérique» persiste dans l'Éducation nationale, c'est ce que semble dire la deuxième édition du rapport du député Jean-Michel Fourgous sur la question. Même s'il relève de notables avancées et anticipe sur quelques progrès à [...]

Lire la suite

Photo de Jc Bouniol oui
Jc Bouniol
Enseignant web journalisme à l'Ijba - Consultant "nouveaux médias" pour le Clémi

Trop d'obstacles se dressent face aux enseignants qui souhaitent proposer une pédagogie numérique

J'interviens dans les établissements scolaires aquitains depuis plus de deux ans et je constate plusieurs situations récurrentes. En tout premier lieu, on notera un manque de connexions efficaces dans la plupart des établissements. 

Difficile de pouvoir travailler en ligne et en groupe. Et donc compliqué de mener à bien (dans le temps imparti) une production collective. Pourtant, même dans les établissements «bien connectés», la pédagogie numérique peine à s'installer.

On pourrait invoquer le manque de formation des enseignants, leur manque de curiosité, leur difficulté à se remettre en question, leur réserve face à une pédagogie plus horizontale que verticale, on pourrait pointer du doigt le manque d'intérêt des profs pour l'univers numérique, le web et les plateformes 2.0, mais ce serait injuste de juger les enseignants coupables quand ils sont plutôt victimes.

Portés à bout de bras, les projets voient le jour dans l'adversité

Les enseignants sont victimes d'une hiérarchie qui prône la politique de l'autruche en matière d'usages 2.0, victimes d'une stratégie sécuritaire développée dans les établissements (verrouillage des accès aux sites de partage, journées dédiées aux risques d'Internet souvent animées par la Police, téléphones mobiles interdits, absence de l'institution sur les réseaux sociaux, réticence générale face aux TICE).

Finalement, les projets innovants que l'on voit fleurir ici ou là sont portés à bout de bras par des enseignants passionnés, motivés et courageux, voient le jour dans l'adversité et ont du mal à exister dans le long terme.

Pourtant, le tableau n'est pas si noir, en particulier avec l'arrivée massive des TBI (tableaux blancs interactifs) dans les classes. On peut imaginer qu'après une période de prise en main par les enseignants, leur pédagogie va évoluer, jouer l'interactivité, le multimédia.
On notera également les résultats obtenus dans les Landes après la mise en place, il y a 10 ans, du programme «un ordi, un élève» pour les classes de 4e et de 3e. Dans ce département, la culture numérique des élèves et des enseignants est plus développée (c'est une impression personnelle et je n'ai aucun chiffre pour le confirmer).

Autre signe encourageant, on sent, principalement chez les jeunes profs, une maturité numérique, une culture web et une appétence pour imaginer une pédagogie innovante. Ils sont les exemples à suivre.

Tout reste à faire !

6 1

Vous aussi, participez au débat :
L'école a-t-elle raté le virage du numérique ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Michel Guillou oui

    13 avril 2012, 11:00

    Michel Guillou Blogueur sur www.neottia.net
    Merci pour ce rappel à propos de politiques de filtrage invraisemblables qui freinent les usages voire les entravent complètement.
    Merci aussi pour ces manifestations de confiance optimiste en la capacité des jeunes profs à évaluer. Il faut y croire, hein.
    En revanche, comme le dit ailleurs aussi Bruno Duvauchelle, il ne faut pas croire que les tableaux numériques changent globalement les postures des profs, loin de là...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jc Bouniol oui

    13 avril 2012, 11:16

    Jc Bouniol Enseignant web journalisme à l'Ijba - Consultant "nouveaux médias" pour le Clémi

    @Michel Guillou 

    Pour le moment, c'est vrai. Mais cet outil connecté, interactif, tactile, "customisable" peut permettre aux enseignants d'être plus innovants, de construire leurs cours autrement, de provoquer le participatif, de faire appel à toute sorte d'outils, de plateformes, de ressources. Ils peuvent permettre la visio-conférence avec des experts, avec d'autres classes... Oui, je sais, tout n'est pas si rose !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Emilie Bouvrand

    14 avril 2012, 09:21

    Emilie Bouvrand Ingénieure d'études techno-pédagogique

    @Jc Bouniol 

    Ce n'est pas l'outil qui peut permettre aux enseignants d'être plus innovants, de construire leur cours autrement et de provoquer l’interactivité mais l'enseignant et sa pédagogie. Faîtes l'expérience de mettre un forum en place avec des étudiants, si l'enseignant ne devient l'animateur de ce forum, il "mourra" et ne suscitera pas l'interaction et l'échange souhaité.
    J'ai apprécié votre texte et votre avis. Néanmoins, vous parlez de pédagogie du numérique sans jamais définir ce que vous entendez par ce concept. Peut-on parler de "pédagogie du numérique" vraiment ? Ou de pédagogie tout court qui intègre les outils numériques, comme un matériel didactique comme un autre ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierrick Tillet non

    13 avril 2012, 13:15

    Pierrick Tillet

    @Michel Guillou 

    Vous avez raison à propos des tableaux numériques.. On constate un assez rapide abandon. Lourds, fragiles, ils sont surtout utilisés pour leurs outils de manipulation (capture d'écran, zoom, gomme...). Mais des logiciels, souvent en "open source" (gratuit) permettent le même travail ( exemple : le très intéressant logiciel Sankoré [http://sankore.org/fr]). Et certains vidéoprojecteurs (outil central) en sont même directement équipés. Ce qui rend très facile le travail sur simple tableau blanc Veleda.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jc Bouniol oui

    13 avril 2012, 15:18

    Jc Bouniol Enseignant web journalisme à l'Ijba - Consultant "nouveaux médias" pour le Clémi

    @Pierrick Tillet 

    Quand je disais TBI, je pensais surtout aux atouts logiciels en ligne plus qu'à la boite elle-même. Merci pour le lien !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierre Destrée

    17 avril 2012, 12:32

    Pierre Destrée Blogueur d'Olibrius
    en partie !
    on ne peut pas tout miser sur le numérique !
    il me semble qu' au départ, il faut de bonnes bases, avec des méthodes traditionnelles
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jean-Marc Farini-Joly oui

    13 juillet 2012, 15:20

    Jean-Marc Farini-Joly Consultant en stratégie de formation
    La majeure partie des enseignants sont coupables et une minorité de passionnés est victime me semble plus juste. Quand au TBI, étant donné les usages, je penche plus souvent pour I comme Inutile
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Pierre Crétois non
Pierre Crétois Doctorant à l'université de Lyon 2 en histoire des idées.
Pourquoi vouloir changer ce qui est bien?
Photo de Marine Roussillon oui
Marine Roussillon Responsable nationale du Réseau École du PCF
Il faut mieux former les enseignants
Photo de Christian Creseveur non
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
La notation n'est qu'un moyen d'asservissement
Photo de Remi Boyer oui
Remi Boyer Président-Fondateur de l'association Aide aux Profs
Exigeante envers les enseignants, l'institution manque à ses devoirs
Photo de Yann Bergheaud oui
Yann Bergheaud Blogueur, enseignant, juriste et directeur d'une cellule Elearning
Les enseignants s'adapteront au e-learning ou disparaitront
Photo de Remi Boyer oui
Remi Boyer Président-Fondateur de l'association Aide aux Profs
L'école est l'affaire de tous, et doit devenir un lieu de communication

Derniers arguments

Photo de Hélène Bodenez non
Hélène Bodenez Association pour la Fondation de Service politique - http://www.libertepolitique.com
L'école doit être déconnectée, sanctuarisée
Photo de Jean-Pierre Archambault oui
Jean-Pierre Archambault Président de l'association Enseignement Public et Informatique (EPI)
Il est des enjeux éducatifs de culture générale
Photo de Jean-Marc Farini-Joly oui
Jean-Marc Farini-Joly Consultant en stratégie de formation
Des progrès subtils aux progrès utiles
Photo de Michelle Laurissergues oui
Michelle Laurissergues
L'école numérique à petits pas