Promulgué Photo: Witt / Sipa

Christiane Taubira : «Le projet de loi va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage»

Le projet de loi sur le mariage homosexuel fera son entrée au Parlement le 29 janvier prochain. Avant même son analyse par l'Assemblée Nationale et le Sénat, le «mariage pour tous» monopolise l'agenda politique autant qu'il divise.

Le coup [...]

Lire la suite

Taubira: Le mariage gay «n'a rien d'hostile à la famille» et corrigera «une situation d'inégalité flagrante»

Taubira: Le mariage gay «n'a rien d'hostile à la famille» et corrigera «une situation d'inégalité flagrante»

BERNARD BISSON/JDD/SIPA

Alors que se déroule en ce moment même le rassemblement des pros-mariage gay à Paris, la ministre de la Justice, Christine Taubira, rappelle dans le JDD que le mariage gay corrigera «une situation d'inégalité flagrante» dans la société française, et que la démarche de vouloir ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels «n'a rien d'hostile à la famille».

«Le projet de loi (dont l'examen commence mardi à l'Assemblée nationale ndlr) donne simplement les mêmes droits et confère les mêmes devoirs aux couples homosexuels : les conditions du mariage sont inchangées», estime la garde des Sceaux dans un entretien qu’elle a accordé au journal dominical. «Rien (ne change) pour les couples hétérosexuels» dans le livret de famille, explique-t-elle, «nous avons choisi de ne pas désexuer le livret de famille : y sera donc maintenue la référence au père et à la mère. Pour les couples homosexuels, les travaux sont en cours. Ce qui est certain, c'est que nous ne ferons pas comme aux Pays-Bas, nous ne retiendrons pas les termes de parent 1 ou parent 2».  

«Ce projet de réforme pour tous corrige une situation d'inégalité flagrante», assure la ministre qui reconnait néanmoins que «la question provoque un vaste débat». «Notre démarche n'a rien d'hostile à la famille. Au contraire, nous prenons en compte une réalité sociale et humaine», dit-elle aussi. D’après elle, «plusieurs milliers de familles homoparentales» voire des «centaines de milliers d'enfants vivant dans des familles homoparentales» pourraient être concernés par cette réforme car, avant tout, «ce texte protègera les droits des enfants». La ministre compte bien poursuivre cette «ligne de justice qui a fait progresser le statut des enfants» depuis quarante ans en France.

Photo de Non connecté
  • Photo de Gérard Grubert contre

    28 janvier 2013, 01:19

    Gérard Grubert
    nous n'avons pas besoin de votre expression, sur le mariage . chez vous attribuer
    une origine parental ma parait très dificile.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème