Qu'est-ce qu'on mange ? Lionel Cironneau/AP/SIPA

L'affaire de la viande de cheval conduit une partie des consommateurs à revoir leur alimentation

Du cheval dans les lasagnes, les boulettes de viande, les raviolis... Depuis le 8 février dernier, l’affaire de la viande de cheval apporte, chaque jour ou presque, son lot de rebondissements.

Le scandale alimentaire, qui touche désormais plus [...]

Lire la suite

Raviolis au cheval à la cantine: Bordeaux perd 15 à 20.000 euros

Raviolis au cheval à la cantine: Bordeaux perd 15 à 20.000 euros

Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA

Des raviolis Panzani en boîte supposés contenir 100% de bœuf et conservés par les 200 cantines scolaires de Bordeaux-Mérignac contenaient en réalité des traces de cheval, mais aussi de poulet et de dinde, comme l'a révélé un contrôle sanitaire qui a rendu publiques ses conclusions mardi 12 mars. Les deux municipalités perdraient 15 à 20.000 euros suite à la mise au rebut des boîtes de conserve, indique l'AFP.

«Nous avons découvert que les raviolis contenaient des éléments qui ne répondaient pas à notre cahier des charges», explique Jean-Marc Gaüzère, président du Sivu, le Syndicat intercommunal à vocation unique pour la restauration collective, affirmant qu'il s'agit d'un «problème de fraude et pas un problème sanitaire». Ces contrôles ont été menés sur les raviolis de marque Panzani alors que des traces de cheval et autres viandes non mentionnées sur l'étiquette avaient été décelés le 26 février dernier par leur fabricant, l'entreprise française William Saurin.

Les raviolis étaient stockés dans 200 écoles de la municipalité de Bordeaux-Mérignac afin de fournir de la nourriture aux élèves les jours de grève, comme c'était par exemple le cas en janvier. Ceci représente 14 palettes de 350 kg chacune, soit 5 tonnes, et une perte de 15 à 20.000 euros pour les deux villes. 

Photo de Non connecté
  • Photo de Luke Sky

    15 mars 2013, 15:36

    Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
    ahhhh encore un peu de nourriture pour les resto du cœur ;)
    merci panzani
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Verdier pierre-henri

    15 mars 2013, 19:48

    Verdier pierre-henri
    Il ne doit pas être bien difficile de récupérer ces 20000 euros ; le contrat n'a pas été respecté , le cahier des charges non plus ; c'est une violation manifeste du droit des contrats (article 1134 code civil ) sans parler de la fraude commerciale .N'y a t'il pas de service juridique digne de ce nom sur place ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème