Extension ? PRM/SIPA

Sylvia Pinel annonce une concertation sur le travail dominical

Sylvia Pinel, la ministre du Commerce et de l'Artisanat, s’est exprimée, dans les colonnes du JDD, ce dimanche 29 septembre 2013, pour annoncer l’organisation de réunions sur le travail dominical afin de «dialoguer» et de «se concerter» avec [...]

Lire la suite

Photo de Christophe Le Comte contre
Christophe Le Comte
Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière

Le repos dominical est un droit, il faut le défendre

Cette revendication était portée par Léon Jouhaux (à l'époque secrétaire général de la CGT, puis fondateur de la CGT-FO). Nous avons obtenu satisfaction en 1906. Régulièrement, ce droit est attaqué par des propositions de loi. Les deux dernières, l'amendement Debré, qui a permis à tous les magasins d'ameublement d'ouvrir le dimanche et la loi Mallié, représentent un recul social important.

Ces deux textes n'avaient qu'un seul but, rendre légal ce qui ne l'était pas. Les entreprises "délinquantes" ont obtenu la remise en cause d’un droit, celui du repos dominical.

Certains parlent de volontariat... Pourtant le volontariat est la possibilité de dire non. Est-ce que l’on peut dire non à son patron alors qu’il existe un lien de subordination ? Est-ce que l’on peut annoncer lors d’un entretien d’embauche que l’on est contre le travail du dimanche, quand le magasin est ouvert le dimanche ? Dire non, ce n’est plus bénéficier de promotion et de voir son salaire être gelé (les autres sont près du gel). De nombreux salaires sont au SMIC ou proches (et en temps partiel), ce qui permet aux employeurs de bénéficier d’allègement social. Il est bien connu que la meilleure prime à la productivité est le bas salaire…

D’autres annoncent qu’il faut donner la possibilité aux étudiants de travailler le dimanche. Alors, il y aurait les gosses de salariés pauvres qui seraient obligés de travailler (pour enrichir des patrons) et les gosses des patrons qui bénéficieraient de l’argent produit par les salariés pauvres et les étudiants pauvres.

Liberté, Egalité, Fraternité ?

On ne peut pas accepter que des employeurs profitent de la situation de faiblesse des uns pour détruire les droits des autres.

Protéger le repos dominical, c’est aussi respecter le travail du dimanche et saluer tous ceux qui sacrifient leurs vies de familles, ceux qui sont désocialisés pour notre santé, notre sécurité et autres besoins vitaux que l’on ne peut pas mettre dans le même panier avec des marchands de meubles, de bricolage et autres commerces. Il faut respecter ceux qui se sacrifient pour nous.

Il est indiscutable que nous avons besoin de repos, repos journalier (la nuit), repos hebdomadaire (le week-end), repos annuel (les congés payés). Des études ont démontré que nous avons besoin de liens sociaux en dehors du travail. 

Le travail de nuit et du dimanche, nous désocialise et provoque du stress et du mal être. Nos positions sont connues et publiées. Les employeurs qui refusent de respecter la loi les connaissent. Nous avons proposé à différentes enseignes de restituer les astreintes au cas où ils respectaient le repos dominical des salariés et qu’ils versaient le montant des astreintes aux salariés.

Aucune réponse positive, ils préfèrent ne pas respecter la loi. Sommes-nous dans une République ou non ? Est-ce qu’il est normal de laisser certaines entreprises être des « délinquantes » notoires ? Est que ces mêmes entreprises n’appliquent pas les lois pour virer un salarié ?

N’oublions pas tous les salariés qui vont perdre leurs emplois. Tout le monde sait qu’on ne peut pas dépenser plus que ce que l’on a dans la poche. Donc l’ouverture des magasins du dimanche n’augmente pas le chiffre d’affaire « propre » au commerce ouvert, mais elle vampirise le chiffre d’affaire des TPE et PME qui n’ont pas les moyens d’ouvrir un 7ème jour (coût de fonctionnement trop élevés) et les vouent à la disparition avec les emplois qu’elles représentent. Peut être que ces futurs chômeurs ont des enfants qui veulent poursuivre des études… ils pourront, faute de volonté politique, travailler dans une entreprise qui aura tué socialement leurs parents.

Il faut offrir aux étudiants des bourses et des allocations pour leur permettre d’étudier dans de bonnes conditions. Il y a trop d’échec parmi ceux qui sont obligés de travailler (on ne peut pas tout faire). C’est pour toutes ces raisons et d’autres que nous défendons cette conquête que nous avons obtenu grâce à notre mobilisation avant la loi de 1906 et les autres conquêtes ouvrières. 

Nous invitons tous les salariés victimes du travail illégal à se retourner contre les entreprises « délinquantes »… ça leurs donnera un coup de pouce ! La position nationale de notre organisation est publique, vous pouvez la trouver à cet endroit. Elle a été votée par une grande majorité par le congrès de notre confédération, c’est pour cela qu’elle s’impose à toutes nos structures. C’est la démocratie syndicale.


Travail du dimanche - vie de famille brisée par KAMELHOT

114 13

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre le travail du dimanche ?

Photo de Non connecté
  • Photo de François Duport pour

    16 janvier 2012, 15:31

    François Duport un des invisibles
    Bonjour,
    Vous confondez, il me semble, le droit à un repos bien mérité après un certain nombre de jours consécutifs de travail, et dans ce cas, deux jours de repos sont mieux qu'un seul, et pas spécialement le dimanche, avec un droit religieux qu'il n'est pas ou plus.

    D'ailleurs, c'est l'obligation du repos qui est contestable, mais pas le repos en lui même. Chacun doit pouvoir choisir librement de travailler ou pas ce jour là (ces jours là si on en admet deux consécutifs). Cela permet de séparer la semaine en deux parties, les 5 premiers jours ordinaires de travail, et les deux jours de repos ordinaire qui peuvent être des jours de travail aux conditions améliorées, tout en empêchant les entreprises de faire faire charrette à leur personnel comme cela se fait souvent même s'il y a des compensations ultérieures en jours de congés.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Ce que dit la loi du 10 août 2009
Photo de Chosroes Delaygue contre
Chosroes Delaygue A la recherche du progrès
A quand le travail durant le sommeil ?
Photo de Patrick Hourcade contre
Patrick Hourcade militant CGT employé boucher en grande surface géant casino.
contre le travail du dimanche
Photo de Christophe Le Comte contre
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
Pourquoi FO revendique-t-elle le maintien du repos dominical des salariés ?
Photo de Christophe Le Comte contre
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
Que dire à ceux qui estiment que la bataille contre le travail du dimanche est un combat d’arrière
Photo de Patrick Hourcade contre
Patrick Hourcade militant CGT employé boucher en grande surface géant casino.
Travailler le dimanche, une idée fixe de l'UMP
Photo de Christophe Le Comte contre
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
En Europe, on s'organise pour défendre le repos dominical.

Derniers arguments

Photo de Guillaume Cairou pour
Guillaume Cairou PDG Fondateur de Didaxis, Président du Club des Entrepreneurs, membre de CroissancePlus
Cachez ce travail dominical que je ne saurai voir !
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers
Le travail dominical, une quadruple erreur !
Photo de Christian Caullet contre
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
L'exemple irlandais
Photo de Christian Caullet contre
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Monsieur Bailly entend qui ik veut