Amendement aux oubliettes MELANIE FREY/JDD/SIPA

Le groupe PS abandonne l'amendement incluant la PMA au projet de loi sur le mariage homosexuel

Lire la suite

La PMA ne figurera pas dans la loi sur le mariage pour tous

La PMA ne figurera pas dans la loi sur le mariage pour tous

IBO/SIPA

La PMA sème la discorde au sein même du gouvernement. Les députés PS ne déposeront pas l'amendement sur l'ouverture de la PMA aux couples lesbiens dans le projet de loi de mariage et d'adoption pour tous. La question de la procréation médicale assistée sera finalement examinée dans le cadre de la future loi sur la famille, débattue en mars. Les députés EELV parlent de «louvoiement».

Ce mercredi 9 janvier, Bruno Le Roux, le chef de file des députés PS a annoncé que l'amendament sur la PMA ne fera pas partie du texte de loi sur le mariage pour tous. La PMA sera finalement examinée au sein d’un texte sur la famille qui sera débattu au mois de mars, comme l'indique sur Twitter le député du Cher Yann Galut.

Lundi déjà, la ministre de la Famille Dominique Bertinotti avait sous-entendu que la PMA serait abordée dans la prochaine loi sur la famille, qui doit traiter de toutes les questions de filiation. Ce sujet très sensible fait polémique depuis un moment déjà. François Hollande n'était lui-même, pas favorable l’intégration d'un tel amendement dans le texte sur le mariage pour tous    Cependant, en décembre dernier, il avait annoncé qu'il laisserait le Parlement, qui est «souverain», décider. Amendement pour lequel les députés socialistes avaient ensuite voté une semaine après. Mais les parlementaires socialistes n'étaient pas tous de cet avis, et certains, invoquant leur «liberté de conscience», avaient alors signé une pétition demandant à Bruno Le Roux de retirer leur nom du texte.

La PMA est l'un des nombreux dossiers sur lesquels EELV et le gouvernement sont en désaccord. Avant même cette annonce, les députés Verts, qui s'attendaient à la prise d'une telle mesure, avaient dénoncé un «louvoiement» de la part du gouvernement, menaçant de déposer leur propre amendement, «parce que ça commence à bien faire», avait alors souligné le député EELV Sergio Coronado.  

Photo de Non connecté

Sur le même thème