Fêtes religieuses

L'ANDRH propose de remplacer trois jours fériés chrétiens par des jours de congés libres dans les entreprises

L'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) va proposer prochainement au ministre du Travail d’échanger trois jours fériés d’origine chrétienne, contre trois autres jours de congés à poser librement, d’après Europe [...]

Lire la suite

Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé
Blogueur Royal-Artillerie

De quoi je me mêle ?

Dans ce pays cohabitent un régime politique, la V° République, un Etat qui traverse les régimes en l'administrant, une société, assez complexe ma foi, le pays étant relativement plus grand que tous ses voisins.  

Les jours fériés appartiennent à la société, certains remontent à la nuit des temps. Par exemple, Noël au solstice d'hiver vient de la Fête celtique de la renaissance du Soleil invaincu. 

De quel droit le régime politique (qui pis est éphémère en France, nous attendons la 6° version républicaine du bonheur) s'arroge-t-il celui de plier les traditions populaires à son caprice, et ce pour plaire à une corporation assez douteuse en plus dans ses moeurs sociales ?

DRH, c'est quoi le job ? Virer les mecs.

Par contre, que des sectateurs extérieurs aux églises chrétiennes souhaitent pouvoir bloquer des jours de fêtes communautaires ne me choque pas, même si je souris à l'idée que dans notre République "laïque" il faudrait quand même déclarer sa religion pour chômer ! Gag !

Finalement laissons la société s'organiser à son envie et convoquons un référendum.

8 2

Vous aussi, participez au débat :
Et si on abandonnait les jours fériés chrétiens ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    01 juillet 2012, 08:30

    Profil supprimé minarchiste et fédéraliste.
    Finalement le meilleur compromis serait de rendre fériés tous les jours qui correspondent à des fêtes religieuses. Ainsi, peu importe votre religion, vous pourrez en profiter ! Et on n'aura pas besoin de demander aux gens à quel Dieu ils croient.

    Alors se pose le problème des agnostiques et athées. Il faudra également trouver des dates qui correspondent à des jours important du développement de l'athéisme par exemple.

    Et puis les jours de repos selon chaque religion ! Le dimanche pour les chrétiens, le samedi pour les juifs, le vendredi pour les musulmans et le jeudi pour les autres, et notamment les agnostiques et athées. Là aussi, pour respecter la vie privée de chacun et éviter les discriminations religieuses, tous ces jours seront chômés pour tout le monde.

    Priez pour qu'une fête ne tombe pas un lundi, ni un mardi, ni un mercredi !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de David Weber

    01 juillet 2012, 09:53

    David Weber

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Louons une nouvelle fois les connaissance de certain Trissotin de la laïcité !

    Les lois laïques n'ont pas touché à l'exercice du culte tel que le concevait l'église catholique. Elles ont par exemple respecté l'enseignement du catéchisme aux enfants de l'école publique et même réservé un jour hebdomadaire de vacation obligatoire (primitivement le jeudi qui a été remplacé par le mercredi) à cet effet, hors des locaux scolaires (loi du 28 mars 1882, art.2, et du 9 décembre 1905, art 30).


    -C'est une loi laïque (8 mars 1886) qui a institué les lundis de Pâques et de Pentecôte, s'ajoutant aux quatre autres fêtes d'obligation (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint)
    -en 1905, il a été proposé de les supprimer en tant que tel et de les remplacer par des jours fériés liés «à des dates astronomiques». Au lieu de l’Ascension, nous aurions eu un jour célébrant la venue de l’été ; au lieu de Noël, une fête célébrant le retour de l’allongement des jours. Etc. Cette proposition a été massivement refusée par 466 voix contre 60. En conséquence, les jours fériés religieux ont été maintenus et l’Article 42 énonce : «Les dispositions légales relatives aux jours actuellement fériés sont maintenues».



    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de David Weber

    01 juillet 2012, 09:48

    David Weber
    De quel droit le régime politique (qui pis est éphémère en France, nous attendons la 6° version républicaine du bonheur) s'arroge-t-il celui de plier les traditions populaires à son caprice, et ce pour plaire à une corporation assez douteuse en plus dans ses moeurs sociales ?

    Louons les connaissances historique de certain trissotin de l'histoire ! On ne saurait trop vous recommander de lire "Jours de fête, jours fériés et fêtes légales dans la France contemporaine " de Jacqueline Lalouette : cela vous aurait peut être éviter d'écrire de magnifiques contre-vérités historiques...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    01 juillet 2012, 11:13

    Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie

    @David Weber 

    Dès que j'ai 5 minutes je me plonge dans la Somme Festive de madame Lalouette sans laquelle on ne saurait mourir en paix. Promis.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Florent Cappelletti pour

    01 juillet 2012, 10:52

    Florent Cappelletti
    Nous faisons parti d'une société Laique, sans guillement. Notre président contrairement à la reine d'angleterre ne dirige pas une église .
    Nous ne payons pas contrairement pas à l'Allemagne, un impot pour les religions.
    Nous n'avons pas contrairement à l'Italie des croix dans les écoles publiques.
    Nous avons régulièrement des élections qui nous permettent de remettre en cause ces références.
    Si nous pouvons faire évoluer , faire progresser la République, les bases restent les mêmes.
    Un DRH doit gerer les remplacements, les vacances, les embauches, et quand ça va mal les licenciements.
    Il n'est pas question de déclarer sa religion pour prendre un jour de congés. Tout simplement d'avoir un certains nombre de jours de congés que l'on prend quand on veut.
    Pas besoin donc d'organiser des référendums qui coutent excessivement cher à organiser en période de rigueur
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierre Destrée contre

    02 juillet 2012, 09:34

    Pierre Destrée Blogueur d'Olibrius
    j' ai vu qu' en Allemagne, l' employeur demandait si l' on pratiquait une religion, et si oui, le bulletin de paie s' en ressent, puisqu' un pourcentage est prévu !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    02 juillet 2012, 10:09

    Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie

    @Pierre Destrée 

    Si la mesure passait en France, il m'étonnerait beaucoup que les services du personnel gèrent un planning de congés sans ouvrir un champ "religion pratiquée" dans le fichier. La laïcité publique s'arrêterait à la porte des entreprises et sans doute aussi à celle des services publics confrontés au même type de planning.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Samuel Authueil oui
Samuel Authueil Blogueur sur http://authueil.org/
La nécessité de contre-pouvoirs
Photo de Pierre Joncquez non
Photo de Thierry de Cabarrus non
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Dalil Boubakeur est contre
Photo de Nico Guisset oui
Nico Guisset un liquidateur insurgé
Choisir un nombre prédéfini de jours fériés
Photo de Pierre-François Yven oui
Pierre-François Yven
On vote !
Photo de Alexandre Kobbeh non
Alexandre Kobbeh Blogueur sur Polemic-info.com
La peste ou le choléra