Un coût d'1,5 milliard d'euros POL EMILE/SIPA

Le bac coûterait entre 100 millions et 1,5 milliard d’euros à organiser

Et si le coup de grâce au baccalauréat était son coût ? Un rapport du syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN, rendu public le lundi 10 mai 2013, pointe du doigt un chiffre faramineux: 1,5 milliard d’euros, rien que pour la session [...]

Lire la suite

Bac: des professeurs de lettres incités à surnoter les oraux de français

Bac: des professeurs de lettres incités à surnoter les oraux de français

POL EMILE/SIPA

Les professeurs de lettres de l’académie d’Orléans-Tours ont été invités à gonfler les notes des oraux du bac de français, dévoile Le Figaro dans un article paru le 19 juin. Le taux de réussite de l’examen en 2012 ayant été jugé décevant par les inspecteurs d’Orléans-Tours -l’académie était classée 22e sur 25-, les correcteurs se sont vus remettre une grille d’évaluation notant les élèves sur 24 points, bien que la note finale soit officiellement sur 20.

Ce «tripatouillage dans les notes du baccalauréat», selon les termes du Figaro, a révolté les professeurs du secondaire. «Nous franchissons une limite idéologique inacceptable: il ne nous est plus seulement demandé de faire preuve de bienveillance, mais de gonfler les notes de façon officielle afin de faire remonter les "scores" de l’académie», s’insurge le syndicat Sud d’Indre-et-Loire. Un sentiment partagé par de nombreux correcteurs, qui estiment que ce barème met un terme à «l’égalité entre les candidats d’Orléans-Tours et avec ceux du reste de la France».

Les inspecteurs de l’académie expliquent quant à eux qu’il ne s’agit pas d’«un barème à proprement parler», mais d’une façon d’inciter les professeurs à «penser positif» au moment de la notation. Au ministère de l’Education nationale, on met en avant une nécessité de «gérer les flux»: un point de réussite en moins au bac correspondrait à 2 000 redoublements, ce qui aurait un coût considérable.

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Gabriel Cohn-Bendit non
Gabriel Cohn-Bendit Fondateur du lycée expérimental de Saint-Nazaire et Secrétaire général du Réseau Education Pour Tous en Afrique
Le baccalauréat bloque le système éducatif
Photo de Rabah Labied non
Rabah Labied President du collectif: "Nous Français issus de l'Immigration.." Membre de A.F.V.T
Par fois on a tendence à oublier l'histoire, mais nous sommes vite fais ratraper par cette dernière!
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Cyberjournaliste
Médiapart a le "courage" de parler des "Chemtrails" !