«Une image bien crade»

«Préférence nationale»

«Je ne me reconnais pas d'extrême-droite», clament les Le Pen depuis des années. Pour la patronne du Front national, les concepts de gauche et de droite sont dépassés d'un siècle. D'ailleurs, sur le programme, sa rengaine n'est-elle pas de se [...]

Lire la suite

Photo de Jonathan Frickert non
Jonathan Frickert
Élu étudiant (REI) à l'UHA, militant du SIEL, polémiste et auteur

Privilégier l'expression de "droite populiste"

L'expression "extrême droite" est trop cotonnée historiquement pour insulter un parti en lui accolant cette étiquette. Les gens pensent au nazisme, et cela n'est pas une qualification objective pour ce parti, mais une insulte pure et simple.

Les caractéristiques de ce parti sont, à mon sens, marqués à droite, même si certains éléments rappellent la gauche (faire du social, dans la tête des gens, c'est être de gauche, ce qui est un non-sens).

Quand on sait que l'UMP et sa politique ont plus manifesté une politique de centre-droit, on peut imaginer que le FN constitue la droite pure. On peut ensuite y ajouter le terme "populiste", qui n'est pas une insulte à mon sens puisque cela signifie se préoccuper du peuple, chose totalement normale dans toute démocratie. 

8 6

Vous aussi, participez au débat :
Le FN est-il un parti d'extrême-droite ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé oui

    31 mai 2012, 19:27

    Profil supprimé
    "on peut imaginer que le FN constitue la droite pure" => non, heureusement... Il nous faudrait ici un historien des mouvements politiques pour "recentrer" tout ça, ça devient un peu fouillis :-)
    0 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Christian Creseveur oui

    01 juin 2012, 18:25

    Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
    Contrairement à ce que vous affirmez la proximité avec le nazisme est d'autant plus évidente lorsque MLP revendique des propositions sociales: c'est ce qu'on appelait le national-socialisme!
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Fabrizio Tribuzio-Bugatti non

    05 juin 2012, 18:27

    Fabrizio Tribuzio-Bugatti Étudiant en droit, cofondateur du Rassemblement des Étudiants Indépendants

    @Christian Creseveur 

    Les programmes initiaux (leurs volets sociaux au moins) des Faisceaux de Combats dans les années 1920 et du National-socialisme (dans une certaine mesure) étaient marqués à gauche. Le nazisme est un dérivé dégénéré du fascisme car il s'axe totalement sur un racisme biologique, ce qui le rend ubuesque, mais il n'empêche que, contrairement à la grossière erreur que vous venez de faire, le social n'est pas le monopole de la gauche. Si pour vous une personne de droite qui décide de l'incorporer dans son programme est un hitlérien en herbe, c'est grave !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Christian Creseveur oui

    05 juin 2012, 18:50

    Christian Creseveur Dessinateur et scénariste

    @Fabrizio Tribuzio-Bugatti 

    Si à me lire vous avez compris qu'une dose de social dans un programme libéral ferait de vous un hitlérien, c'est soit que vous avez été inattentifs, soit que vous me cherchez querelle.

    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker non

    03 août 2012, 18:30

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
    La définition politique du Populisme est au contraire clairement péjorative car il s'agit clairement d'un type de manipulation populaire, à l'instar de la démagogie par exemple. On pourra trouver une définition objective de ce terme ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_%28politique%29

    Il vaut mieux utiliser le terme de droite pure, à mon avis...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème