Première dame

Trierweiler : une Première Dame qui veut trouver sa place

La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, ne veut pas être une «potiche». Selon Le Monde, elle se verrait bien ambassadrice de «l'égalité des chances». La nouvelle «First lady» a choisi son directeur de cabinet, le journaliste de [...]

Lire la suite

Valérie Trierweiler : Quelle présence sur Internet ?

Depuis l'élection de François Hollande, elle n'avait presque plus tweeté. En voyage aux Etats-Unis, Valérie Trierweiler a repris son activité sur le réseau social, au détour d'une rencontre avec Michelle Obama, la Première dame américaine.

exemple.png

Le 17 mai, lors du premier conseil des ministres, François Hollande a demandé aux ministres de manier l'outil avec prudence. Interrogée par Le Lab, la ministre déléguée aux personnes âgées Michèle Delaunay a expliqué que le président leur avait demandé de faire « très attention à ne pas mettre le gouvernement en difficulté ». Rien de tel dans le message de Valérie Trierweiler, très populaire sur Twitter avec près de 65 000 abonnés. Sur Facebook, en revanche, aucune page officielle, mais un compte privé qui plafonne à moins de 200 amis.

La journaliste dispose déjà de sa page sur le site officiel de l'Elysée, qui n'a pas encore été complétée. Sur la page de Carla Bruni-Sarkozy, il était précisé que « le terme Première dame vient de l'usage anglo-saxon de First Lady. Ce rôle n'est défini par aucun texte officiel. Pourtant, il a une réalité quotidienne. La Première dame assure un rôle protocolaire de représentation de la France. » 

  • Photo de Clea Mounette

    23 mai 2012, 10:56

    Clea Mounette
    Valerie Trierweiler : Si tu te grilles avec elle, tu te grilles avec François http://t.co/tJcxPKvN
  • Photo de Profil supprimé

    23 mai 2012, 11:31

    Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
    Elle ne pourra longtemps tenir cette position de "first girlfriend". Certains protocoles étrangers vont se cabrer et peut-être pas ceux dont le puritanisme est affiché.
    Elle a deux problèmes à résoudre apparemment, sa situation matrimoniale antérieure et son concubinage actuel. A eux deux, ils ont sept enfants !
    Pas simple, vu de Pékin par exemple.
  • Photo de Guillaume Ballin oui

    12 juillet 2012, 15:40

    Guillaume Ballin Développeur informatique.

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    La situation du président est plutôt très bien, plus moderne et moins archaïque que celle de ces prédécesseurs. Je pense que c'est une très bonne chose qu'il garde ainsi sa liberté.

    Par contre, avant de pouvoir se dire première dame ou même femme du président, il faudrait qu'elle divorce, en attendant elle n'est que première maîtresse de France, favorite du président, mais pas première dame.

Sur le même thème