Demandes de nullité rejetées Photo : F. Lepage/SIPA

Nicolas Sarkozy au bureau politique de l'UMP, une première depuis 2007

Nicolas Sarkozy assiste, lundi 8 juillet, au bureau politique extraordinaire organisé par l'UMP. Une première depuis 2007 pour l'ex-président de la République au moment où le parti doit trouver 11 millions d'euros après l'invalidation des [...]

Lire la suite

Photo de Nicolas Dupont-Aignan oui
Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout la République et député de la 8e circonscription de l'Essonne

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : les critiques contre le juge Gentil sont stupides et desservent l’ex-président de la République

Une mise en examen ne signifie pas culpabilité. Nicolas Sarkozy demeure présumé innocent et chacun doit laisser la justice travailler sereinement. La décision du juge Jean-Michel Gentil est lourde et aura obligatoirement des retombées politiques à court terme. J’appelle à respecter le double principe simple de présomption d’innocence et d’indépendance de la justice.

Les soutiens de Nicolas Sarkozy qui partent en vrille contre le pouvoir judiciaire ne servent d’ailleurs pas l’ex-président de la République puisqu’ils donnent l’impression que les puissants ne devraient pas rendre de comptes. Au nom de quoi ? Tout cela donne le sentiment d’une espèce d’impunité permanente qui ne saurait être mise en cause. Se faisant, certains proches de l’ancien chef de l’État alimentent la théorie du « tous pourris ».

Ces critiques contre la justice sont donc inacceptables, contreproductives et stupides. En accablant les juges comme ils le font, certains sarkozystes renforcent l’idée que Nicolas Sarkozy aurait quelque chose à se reprocher. En outre, la théorie paranoïaque de ceux qui laissent penser qu’un juge pourrait mettre en examen un ancien président de la République sans étudier son dossier est ridicule et traduisent un réel manque de maturité politique.

Toutefois, cette théorie du complot n’est pas l’apanage de la droite, on entend la même chose de la part de la majorité lorsque des gens de gauche sont concernés par une affaire. Tout ce folklore est malsain est absurde. 

14 3

Vous aussi, participez au débat :
Nicolas Sarkozy peut-il encore espérer un retour en politique ?

Photo de Non connecté
  • Photo de ddacoudre . oui

    23 mars 2013, 00:16

    ddacoudre . militant à la retraite.
    Bien d'accord avec toi, il y a au total 17 mis en examen dans cette affaire, sauf que depuis un certains nombre d'années les médias sont devenus la justice populaire au point de faire des citoyens des opposants à la justice républicaine.
    En 1999, j'écrivais ceci qui s'est confirmé et dont Sarkozy a fait grand usage, quelque part cela se retourne contre lui.
    On dira aujourd’hui un sentiment d’insécurité, ou d’impunité, relayé et amplifié par la caisse de résonance médiatique, et l’exploitation politique inévitable. La demande des citoyens est alors l’exigence d’un accroissement des forces de l’ordre et des systèmes punitifs, auxquels souscrivent hypocritement les politiques qui savent qu’une fois l’effet psychologique passé son impact dissuasif disparaîtra. Ils entraînent par couardise les citoyens dans une escalade répressive qui les poussera à demander des mesures d’eugénisme, comme Hitler voulait des chambres à gaz, car la délinquance n’est pas le produit d’un jeu de rôle mais la conséquence d’une désocialisation due en partie aux problèmes d’inégalités sociales non résolues. Tout comme les incivilités sont aussi la marque d’individus qui font état d’irrespect envers ceux qui les méprisent et les marginalisent.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème