La loi sur les génocides censurée

Pour les Sages, la loi risquait d'enfreindre la liberté d'expression. Le 28 février, le Conseil constitutionnel a donc censuré le texte sanctionnant la négation du génocide arménien de 1915. Dans sa décision, il estime que « le législateur a [...]

Lire la suite

Photo de Dzovinar Melkonian pour
Dzovinar Melkonian

Pour les opposants de la loi et leurs arguments

Dans le cas qui nous occupe, il s'agit bien davantage de protéger la communauté arménienne des attaques incessantes du lobby turc qui n'a de cesse  de nier la réalité des faits, largement prouvés par ailleurs depuis belle lurette par de nombreux éminents historiens qui se sont penchés sur la question !

 Lisez-lez, vous en saurez davantage. Il manque à beaucoup, la capacité de se projeter dans l'horreur d'un des épisodes les plus monstrueux, les plus barbares, de l'histoire humaine. Il leur manque d'avoir assisté à l'étripage de leur famille, sous leur yeux d'enfant,  à la tuerie de milliers d'hommes massacrés, éventrés, têtes tranchées, aux viols de leur femme, de leurs filles, de leurs enfants, à la déportation sur le chemin de la mort que fut Der es Zor ... voilà bien ce qui vous manque pour avoir peut-être une vision plus juste des choses au lieu de philosopher dans l'abstrait, d'évoquer loi ou tout autre bonne raison de ne surtout pas froisser la Turquie !  
 
Alors peut-être admettrez-vous qu'il ne s'agit ici que de rendre toute sa place aux droits de l'humanité - si cela a encore un sens pour vous -.au lieu d'encenser - comme on peut le lire tous azimuts - un pays  où règnent  aujourd'hui encore injustice, violence, mensonge. La vitrine qu'il expose aux yeux  du monde et plus particulièrement, des français qui s'y mirent, n'est qu'un trompe l'oeil ! Je suis excédée du mauvais procés fait à une cause - la cause arménienne - qui concerne pourtant la France, que les Français le veuillent ou non - les arméniens ont combattu pour elle, ont perdu leur vie pour elle ; (mon père fut prisonnier cinq ans en Allemagne, il en est revenu - mon oncle lui y a laissé sa vie ; il n'avait ques 20 ans) ils ont gagné le droit d'être traités comme tout citoyen : celui d' être protégé par la loi française, sans plus de faux fuyants ! Tout ce que je peux lire ici ou là, ne sont que bavardages dépourvus de toute humanité ! 

9 15

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre les lois mémorielles ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    27 juin 2012, 00:37

    Profil supprimé minarchiste et fédéraliste.
    Les opposants aux Lois mémorielles ne nient pas le génocide arménien, ni la shoah, ni les autres tragédies humaines.

    Ils considèrent que les élus ont d'autre chose à faire que de s'occuper d'Histoire, que de décréter ce qui est vrai et ce qui est faux ou encore de rendre illégales des idées fausses ou stupides.

    De telles Lois nuisent aux débats historiques et à la liberté d'expression, sans RIEN changer des opinions des gens, et encore moins du passé.

    Au mieux c'est inutile, au pire c'est contre-productif (regardez les négationnistes qui s'exclament qu'ils ont raison puisqu'on les muselle).
    2 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Abdullah Kacar contre

    18 août 2012, 12:33

    Abdullah Kacar
    Vous oubliez de signaler que des arméniens ont combattu au coté des nazis madame, lisez donc et bonne instruction. cordialement
    http://www.turquie-news.com/spip.php?article8583

    « Pour autant, il demeure ce fait incontestable : les relations entre dachnaks et nazis dans les régions occupées [par le Troisième Reich] furent étroites et actives. Le 30 décembre 1941, la Wehrmacht décida de créer un bataillon arménien, connu sous le nom de 812e bataillon. Il était commandé par Dro, formé d’un petit nombre de recrues engagées, et d’un plus grand nombre d’Arméniens sortis des camps de prisonniers de l’est. Initialement, l’effectif s’élevait à 8 000 ; puis il monta à 20 000. Le 812e bataillon opéra en Crimée et dans le nord du Caucase. Un an plus tard, le 15 décembre 1942, un Conseil national arménien reçut la reconnaissance officielle d’Alfred Rosenberg, le ministre allemand des régions occupées. Le président de ce conseil était le professeur Ardashes Abeghian, son vice-président Abraham Giulkhandanian, et il comptait parmi ses membres Nejdeh et Vahan Papazian [tous membres de la FRA]. À partir de cette date, et jusqu’à la fin de 1944, fut publié un journal hebdomadaire, Armenien, dirigé Viken Shant (le fils de Levon), qui parlait aussi
    2 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Bedros Moussarian pour

    18 août 2012, 16:20

    Bedros Moussarian

    @Abdullah Kacar 

    @Abdullah Kacar , Si vous citez les Arméniens aux cotés des nazis, n'omettez pas de citer les Azeris et bien d'autres nationalités comme les volontaires du Turkestan.

    Liste de troupes collaborationnistes turques, caucasiennes et cosaques avec l’Axe :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_troupes_collaborationnistes_turques,_caucasiennes_et_cosaques_avec_l%E2%80%99Axe
    0 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Abdullah Kacar contre

    18 août 2012, 12:43

    Abdullah Kacar
    il est facile pour vous de cacher les faits historiques mais voila il est indéniable que vos ancêtre ont collaborés avec les nazis! alors quand vous dites les arméniens ont combattu pour la France dites toutes la vérité svp Cordialement
    2 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Bedros Moussarian pour

    18 août 2012, 16:22

    Bedros Moussarian

    @Abdullah Kacar 

    le 18 juin 1941 , la Turquie signe avec les nazis , un accord de non agression :
    http://www.newsring.fr/societe/
    165-faut-il-une-loi-sur-le-genocide-armenien/13725-no-comment
    0 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Abdullah Kacar contre

    18 août 2012, 20:23

    Abdullah Kacar

    @Bedros Moussarian 

    Il y a une difference entre non agression et combatre pour les nazis un peu d honnetete svp , comme je le dis toujours vous avez le chic pour inverser les roles!
    2 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Derniers arguments

Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Etre né-e-s quelque part ne justifie pas d'endosser les histoires de ces Etats
Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Oui à la mémoire, non à l’interprétation étatique de l'histoire