Petites phrases

François Hollande aurait-il employé les mots « sale mec » pour qualifier Nicolas Sarkozy ? Selon Le Parisien, pour illustrer la posture que prendrait son rival dans cette élection, il se serait glissé dans sa peau pour déclarer : « Il va se [...]

Lire la suite

Photo de Jean-Julien Peraut non
Jean-Julien Peraut
Etudiant

Président dur aux mesures molles ?

L'élection de 2012 , comme celle de 2007 va se jouer sur l'image, non sur un programme. On se souvient , en 2007, Ségolène Royal était sortie de nullepart et avait fini candidate du PS.En effet , depuis l'époque où elle posait à la une de Paris Match alors qu'elle était ministre de la famille, qui peut me montrer un fond constant d'images d'archives de cette dernière jusqu'à 2006 ? Pure création médiatique de gauche bien pensante qui face au vieux lion Chirac rêvait de voir au pouvoir une femme moderne et sociale, une parfaite housewife.

Pour Hollande , c'est la même chose, il a su quitter la tête du navire PS à temps et se faire discret, s'alliant petit à petit les faveurs de grands barrons locaux et régionaux qui sont à l'image d'un PS qui fait le boulot en Province en se démarquant des lignes directrices d'un PS qui échoue au niveau national.En gros , il a pris un bain de centre gauche, évitant les querelles au sein d'un PS explosé entre un Valls et un Montebourg.Et , sorti de nullepart ( pareil cherchez les archives entre 2008 et 2011) par les medias orphelins de DSK, il s'est attiré les foudres d'une Martine Aubry bien décidée à tirer le PS à gauche et jalouse de ne pas avoir autant de succès que ce dernier.Jeu d'égos, comme d'habitude.Et, voulant jouer sa Hilary Clinton face à un Obama porté aux nues à l'époque des primaires aux USA, elle a joué la carte de l'incompétence de Hollande avec la fameuse formule de "gauche molle".C'est vrai que son charisme de flan à lunettes que lui prêtaient Les Guignols a encore la dent dure.En effet, qui peut me présenter une vidéo d'un François Hollande n'ayant pas un air d'élève de primaire bredouillant et hésitant , tentant vainement de réciter à la perfection un poème devant toute la classe ? Il manque cruelllement de charisme , c'est un fait.On ne dira jamais de lui " c'est un sale mec"  ou un gros dur, lui c'est le mec bonhomme,sympa et tout à fait "normal" voire gentillet.

MAIS , est-ce pour autant l'atitude qui détermine l'action d'un président ? Pas forcément.D'aucun diront , dans une certaine partie de la droite, que Sarkozy que l'on pensait être le premier flic de France durant sa campagne en 2006, n'a pris que des mesures molles en matière de sécurité.Pour certains il est même le roi de la mesurette frileuse et précipitée. Alors , le sale mec ne serait qu'un dégonflé. Tout cela pour dire que l'election qui s'approche s'annonce n'être qu'une vulgaire mascarade, un simulacre de 2007 qui devait voir la victoire des bons contre les méchants.Hollande c'est le chic type , Sarkozy le sale mec.Ca ne vous rappelle rien ? On dirait des stéréotypes propres aux jeux de téléréalité.Pour Sarkozy tapez 1 , pour Hollande tapez 2 , il en coûtera un peu de crédibilité à le Ve République.

0 0

Vous aussi, participez au débat :
« Sale mec » : Hollande est-il devenu un dur ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Thierry de Cabarrus oui
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Il peut et il doit rassembler
Photo de Grégory Cordero non
Grégory Cordero Blogueur, étudiant en journalisme et communication
Bayrou-Hollande les frères siamois...
Photo de Aurélie Filippetti non
Aurélie Filippetti Députée (PS) de Moselle, écrivain
Montrer que le PS défend une véritable politique industrielle
Photo de Thierry de Cabarrus non
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Hollande n'a jamais été un mou
Photo de Nicolas Gardel non
Nicolas Gardel Musicien, je m'intéresse à la politique en général et à la présidentielle en particulier.
Preuve formelle qu'il n'est pas mort...