Doutes crédit : Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac (IBO/SIPA)

Cahuzac accusé par Mediapart

Le ministre du Budget a-t-il détenu un compte non déclaré à la banque UBS de Genève jusqu'en 2010 ? C'est en tous cas l'accusation lancée par Mediapart. Jérôme Cahuzac dément l'existence de tout compte en Suisse et a porté plainte contre le [...]

Lire la suite

Affaire Cahuzac : «preuve», «pas un mot de journaliste», selon Edwy Plenel

Affaire Cahuzac : «preuve», «pas un mot de journaliste», selon Edwy Plenel

Photo : SIPA

L'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour «blanchiment de fraude fiscale», à l'encontre de Jérôme Cahuzac est «la preuve que Mediapart avait fait une enquête sérieuse», a déclaré, mercredi 9 janvier, Edwy Plenel, fondateur du site d'informations en ligne, sur le plateau du Grand journal de Canal plus.

«Nous avons fait notre travail de journalistes», a martelé Edwy Plenel, alors que Mediapart accuse toujours le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac  d'avoir possédé, jusqu'en 2010 un compte non déclaré en Suisse à l'UBS de Genève. Les fonds de ce compte clos auraient été transférés vers Singapour, selon Mediapart. 

«M. Apathie, vous ne savez plus ce qu'est le journalisme»

A la question de Jean-Michel Apathie, «avez-vous la preuve que Jérôme Cahuzac a possédé un compte en Suisse», Edwy Plenel a affirmé «le mot preuve n'est pas un mot de journaliste, mais de procureur», avant de répondre «nous avons même des témoins que la police peut entendre».  Et le fondateur du site d'informations en ligne de mettre en avant : «les sources, les recoupements, les dates, les pièces et l'enregistrement» en possession de Mediapart, censé prouver l'existence d'un compte détenu en Suisse par Jérôme Cahuzac. 

«Le contenu de l'enregistrement précise son authenticité» a poursuivi Edwy Plenel, «Michel Gonelle [opposant politique de Jérôme Cahuzac] n'est pas notre source», a-t-il déclaré. Visiblement agacé, le fondateur de Mediapart a dénoncé «cinq semaines d'acharnement de journalistes toujours aux côtés du pouvoir», et M. Plenel de conclure : «Je suis journaliste, M. Apathie, vous ne savez plus ce qu'est le journalisme».

  • Photo de Christian Creseveur non

    09 janvier 2013, 21:35

    Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
    Edwy Plenel a raison. Le journaliste n'est pas un juge d'instruction.
  • Photo de Star Dust non

    10 janvier 2013, 06:20

    Star Dust Blogueur
    S'il n'est pas juge d'instruction, le journaliste doit appuyer son travail d'investigation par des faisceaux de présomption concordants et par des éléments tangibles, sinon il ne corrobore pas une information, il colporte simplement une rumeur. Et ça ce n'est pas du journalisme, c'est faire oeuvre de caisse de résonance. Mais au-delà des jeux de mots, une affirmation de mise en cause sans l'emploi du conditionnel vaut accusation ; et qui dit accusation dit... procureur ; Dont acte, M. Plenel n'est pas juge d'instruction puisque celui-ci doit instruire à charge et décharge (ça on l'oublie un peu trop souvent) ; en revanche, il semble se complaire dans la charge de procureur..

Sur le même thème