« Il en a la qualité… » Sipa

Manuel Valls à Matignon : le pari de l'autorité pour François Hollande


«J'ai confié à Manuel Valls la mission de conduire le gouvernement de la France. Il en a la qualité. Ce sera une équipe resserrée, cohérente et soudée. Comment dire ? Un gouvernement de combat ». Le 31 mars 2014, peu après 20 heures, le [...]

Lire la suite

Propos de Valls sur l'islam : Moscovici dénonce un «mauvais procès»

Propos de Valls sur l'islam : Moscovici dénonce un «mauvais procès»

Photo :MEUNIER AURELIEN/SIPA

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a déclaré, mardi 20 août sur France Inter, ne pas avoir «été choqué» par les propos de Manuel Valls sur l’immigration et l’islam et évoque «un mauvais procès» fait au ministre de l’Intérieur.

Au cours du séminaire de rentrée du gouvernement, lundi 19 août à l’Elysée, consacré à la «France de 2025», Manuel Valls a évoqué «les défis et les enjeux» liés à l’immigration et à l’islam dans les dix ans à venir. «La démographie est très importante, en Afrique notamment, cela change le rapport à ce continent avec qui il faut réinventer un partenariat», a déclaré le ministre de l’Intérieur. Autre défi, selon le locataire de la Place Beauvau : faire la démonstration que «l’islam est compatible avec la démocratie».

Manuel Valls n’a laissé planer aucun «doute» sur le fait que «l’islam soit compatible avec la République», a réagi Pierre Moscovici, ce mardi sur France Inter. Et le ministre de l’Economie de poursuivre : «quand nous sommes entre nous, soyons capables d’émettre des idées, ça s’appelle un débat. On peut les partager ou ne pas les partager, mais non, Manuel Valls a été extrêmement clair, c’était une volonté et pas un doute».

«Il a franchi un cap hallucinant»

Reste que certains membres du gouvernement sont passablement agacés par les sorties du ministre de l’Intérieur. «Il a franchi un cap hallucinant», a confié anonymement un ministre à Grégoire Biseau de Libération. «Ça pose un vrai problème politique», rajoute un autre. «Moi j’écoute les gens et je ne parle pas à l’extérieur pour dire n’importe quoi» a déclaré Michel Sapin, ce matin sur France Info. Abondant dans le sens de Manuel Valls, le ministre du Travail a ajouté : il faut démontrer aux Français qu’il «n’y a pas d’opposition entre islam et démocratie».

«La France et l’Europe doivent démontrer que cette religion (l’islam), à qui l’on demande de faire ce que d’autres ont fait en plusieurs siècles, est compatible avec la démocratie», a affirmé Manuel Valls au Parisien, un ministre «irrité que certains essaient d’instrumentaliser – ou de déformer – ses propos», indique le quotidien.



Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Derniers arguments

Photo de Christian Creseveur Droite
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Valls tente de convaincre sa majorité à l'Assemblée nationale
Photo de Christian Creseveur Droite
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Valls reconnaissant pour sa nomination
Photo de Christian Creseveur Droite
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Hollande songe à remplacer son conseiller en image
Photo de Christian Creseveur Droite
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Séminaire 2025:Valls s'est fait remarqué avec sa copie blanche