Deux présidents, une réalité Photo : GOUHIER-GUIBBAUD-ORBAN/POOL/SIPA

Hollande versus Sarkozy : la presse refait le match

«Hollande secoue-toi, il y a le feu», titrait récemment Marianne, «Sont-ils nuls ?», s'interroge, photo du gouvernement à l'appui, le Nouvel Observateur, «On se réveille ?», questionne Le Point, quand l'Express se fend d'un «Et si Sarkozy [...]

Lire la suite

Photo de Philippe Chalmin Sarkozy
Philippe Chalmin
Professeur à Paris-Dauphine, consultant auprès d’organismes internationaux (OCDE, CEE, CNUCED)

Sarkozy a eu une aura incontestable au niveau européen et international

Il est pour l’heure extrêmement hasardeux et prématuré de juger l’action de François Hollande après quatre mois. Force est de constater qu’il n’a pas fait grand chose face à l’accentuation de la crise cet été.

La situation entre Hollande et Sarkozy par rapport à la crise est un peu différente dans la mesure où Nicolas Sarkozy a démarré sa mandature avant la crise, alors que François Hollande se trouve directement dans la crise. Paradoxalement, je trouve que l’un et l’autre commettent, en début de mandat, les mêmes erreurs : penser qu’ils ont du temps devant eux et oublier une vieille théorie chère aux politiques, celle des cent jours.

L’erreur de Sarkozy en 2007 avait été de ne pratiquement rien faire, sinon une loi informe : la loi TEPA et de perdre du temps à convoquer des commissions, dont de toutes manières il n’a pas suivi les conseils. Au deuxième semestre 2008, il a été un très bon président pour l’Europe en jouant un rôle important dans la création du G20. Face à la crise, il a eu, au niveau européen et international, une action et une aura incontestable. En France, sa marge de manœuvre était limitée, ce qui explique la relative maigreur de son bilan de fin de mandature. Il a relancé la machine des réformes  à peine quelques semaines avant la campagne électorale avec la TVA sociale.

Dans des circonstances différentes, François Hollande a la « chance » d’arriver en pleine crise. Il a un corps social et politique probablement davantage prêt à accepter des réformes radicales. Le problème est qu’il n’a rien fait pour le moment, sinon exactement la même chose que Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire une loi fourre-tout qui détricote la loi TEPA de 2007.

Au fond Hollande et Sarkozy partagent exactement la même erreur, celle de ne pas avoir profité de l’état de grâce post-électoral pour aller vite sur des réformes indispensables : fiscalité et réforme de l’ensemble des prélèvements fiscaux.

12 5

Vous aussi, participez au débat :
Hollande/Sarkozy : qui est le meilleur face à la crise ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Em Lebucheron Sarkozy

    07 septembre 2012, 20:53

    Em Lebucheron
    Hollande a eu tout le temps de comprendre la crise vu qu'elle était présente depuis longtemps. Il aurait dû être prêt à prendre les bonnes décisions ! il n'a rien fait d'où une erreur bien supérieure a celle de Sarkozy
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker Sarkozy

    07 septembre 2012, 21:36

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM

    @Em Lebucheron 

    L'erreur réelle d'Hollande fut de bercer le peuple d'illusions pendant la campagne électorale, tout en sachant l'ineptie profonde de ses propositions. Homme d'Etat, il aurait réellement recherché à solutionner la crise économique ; Homme Politique, il a préféré usé de social-populisme, véritable porte d'entrée à l'Elysée.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker Sarkozy

    07 septembre 2012, 21:33

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
    Vous présentez assez justement le tableau, en prenant en compte le contexte particulier des débuts des deux quinquennats. Mais il faut, à mon sens, faire le lien entre le "détricotage" mis en place par Hollande et sa perte de crédibilité internationale : Sarkozy, à défaut d'avoir réellement solvé l'équation économique, a tout du moins agit dans le sens des marchés et des conseils d'études, notamment sur la question des retraites (ce qui lui a valu son poste d'ailleurs).

    Hollande, en prenant le parfait contre-pied de toute bonne logique économique, aggrave non seulement la situation économique mais perd de la même manière toute crédibilité internationale en s'engouffrant à corps perdu dans une voie sans issue.

    Vous dites que le corps social et politique est prêt à faire des sacrifices ? Certes : mais quand vous avez bercé le peuple d'illusions économiques pendant 3-4 mois, pouvez vous réellement et concrètement revenir sur vos promesses sans vous tirer une balle dans le pied pour la prochaine élection ? Voilà le dilemme d'Hollande, qui fut le dilemme de Sarkozy : homme d'état ou homme politique ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Bruno Rabreau

    08 septembre 2012, 03:17

    Bruno Rabreau
    Hollande est en train de faire la même erreur qu'Obama qui aurait pu faire passer des réformes quand il avait le congrès. Pour Hollande, c'est maintenant qu'il a la chambre et le sénat qu'il faudrait agir... mais il nous fait une politique centriste, c'est Bayroux qui doit l'avoir mauvaise : toues ses idées sont piquées !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Benja Roy Hollande

    06 octobre 2012, 19:54

    Benja Roy Entrepreneur dans les déchets industriels, ingénieur, enseignant et utopiste...
    Même si je partage certaines de vos analyses sur le manque de réformes d'un coté comme l'autre, on peut aussi remarquer que l'aura de Sarko a aussi peut etre aussi conduit l'Europe dans de graves difficultés. A trop vouloir tirer la couverture (médiatique) vers lui et l'Allemagne, il en a oublié le jeu de billard à 3 bandes que peu représenter la politique européenne. Frustrant les italiens, ou les espagnols par diverses actions / déclarations, idolâtrant Merkel, il n'a pas aidé à faire avancer les choses quand il le fallait...brouillant les voix des uns et masquant celles des autres.
    Or Hollande a su se mettre en retrait (volontairement ou non je ne sais pas) et laisser Rajoy et Montit se mettre en avant vis à vis de Merkel. Ils ont fait de efforts dans leurs pays et l'Allemagne ne pouvait leur claquer la porte au visage, donc il y a changement de position de la BCE dernièrement... bref, ce que voulais Sarko et Hollande...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de André Scanga

    21 juin 2013, 11:41

    André Scanga
    Nicolas Sarkozy, ex-Président de la République, avait peut-être une envergure européenne et internationale, mais était nul en politique intérieure, comme le furent ses prédécesseurs et comme est présentement le Président François Hollande. Cela sera ainsi après lui !

    Un retraité de Marseille qui ne se fait plus d'illusions...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Yann Wehrling non
Yann Wehrling Porte-parole du MoDem
Ses solutions à la crise ne sont pas satisfaisantes
Photo de Bryan Defer oui
Bryan Defer Étudiant en droit à l'université Paris X, militant PS
Il n'a cessé d'aggraver la dette
Photo de Elisabeth Roblot non
Elisabeth Roblot Responsable administrative et financière dans une agence d'architecture - cadre
Nicolas Sarkozy ne fait pas rêver, il propose les vraies solutions pour la France
Photo de Christian Jorion oui
Christian Jorion juste un citoyen... mais c'est déjà beaucoup !
Il sait qu'il est très fort médiatiquement
Photo de ddacoudre . oui
ddacoudre . militant à la retraite.
Aucune humilité chez Nicolas Sarkozy
Photo de Jules Bo Sarkozy
Photo de Francis Saldinari Hollande
Francis Saldinari blogueur: Retraité
"Bashing" ? Vous avez dit "bashing" ?
Photo de François Reyes Sarkozy
François Reyes Etudiant, Bénévole, Jeune politique
Sarkozy, un choix évident
Photo de Alexandre Charpy Hollande
Photo de Le Camarguais oui
Le Camarguais Retraité de l'encadrement et blogueur
Hollande : les risques d'une imposture
Photo de Le Camarguais non
Le Camarguais Retraité de l'encadrement et blogueur
Réponse à Michel Rocard
Photo de Le Camarguais non
Le Camarguais Retraité de l'encadrement et blogueur
Les début de Hollande : erreurs et imposture
Photo de Olivier Dartigolles non
Olivier Dartigolles Porte-parole du PCF, élu de la majorité municipale de Pau, en charge de la Jeunesse
Le seul mouvement que François Hollande crée aujourd’hui est la désespérance

Derniers arguments

Photo de Patrick Jamet Hollande
Photo de Alexandre Charpy Hollande
Photo de Cercle Voltaire Sarkozy
Cercle Voltaire Passionné d'histoire et de géopolitique
L'étoffe de Sarkozy face à l'ectoplasme Hollande
Photo de Denis Jacquet Sarkozy