Échec et mat ?

Battu aux législatives, François Bayrou a dit vouloir «prendre du recul»

François Bayrou a finalement été battu dans son fief du Béarn. Dans sa deuxième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, où il était élu depuis 1986, la candidate socialiste Catherine Chabanne l’a devancé avec 42,78%. Le président du MoDem [...]

Lire la suite

Photo de Le Camarguais non
Le Camarguais
Retraité de l'encadrement et blogueur

La politique est l'un des rares domaines dans lequel on n'est jamais véritablement mort

Je crois que la politique est un des rares domaines dans lequel on n'est jamais véritablement mort et l'histoire est là pour le démontrer. François Mitterrand a survécu au faux attentat de l'observatoire, Laurent Fabius à l'attentat du Rainbow-Warrior et à l'affaire du sang contaminé. François Bayrou a, lui, survécu à une affaire qui a été relativement étouffée et ce, alors qu'il était ministre de l'Education nationale, je veux parler de l'affaire Garric du nom de ce pédophile condamné à 6 ans de prison par la cour d'appel de Bordeaux. Une affaire que Bayrou a voulu étouffer car, a t-il dit, il ne voyait pas l’intérêt de salir l’Éducation nationale et il a craint la réaction des syndicats. Il a alors estimé qu'il valait mieux se taire. Voila un homme qui  prétend incarner le courage, défendre des valeurs humanistes et qui s'est couché dans une affaire de pédophilie pour ne pas faire de "vagues". En ce qui me concerne c'est depuis cette affaire que je me suis interdit de lui accorder le moindre crédit.

Pour le reste, François Bayrou a pris en main une UDF avec plus de 110 députés, il l'a réduite à néant. Il a crée le Modem, un parti sur lequel il a régné en maître avec des méthodes autoritaires, un parti qu'il voulait à sa botte et, comme pour l'UDF il l'a réduit à néant. Il est, à mon avis, le principal responsable de la disparition du centre droit et donc l'un des principaux artisans du développement de la bi-polarisation en France.

François Bayrou n'a donc plus de mandat nationaux, il est à la tête d'un parti quasiment moribond. En politique, il est donc théoriquement "mort". Deux événements pourraient,à mon avis, lui permettre de revenir. Le premier c'est une crise majeure dans le pays qui entrainerait la formation d'un gouvernement d'unité nationale dont il prendrait la tête mais c'est une éventualité à laquelle je ne crois guère même si lui l'envisage. La seconde et c'est plus probable, c'est la mise en oeuvre d'une dose de proportionnelle aux prochaines élections législatives qui lui permettrait alors de revenir. Pour Bayrou, cette défaite dans son fief du Béarn ce n'est  donc probablement pas une mort politique mais un long purgatoire de 5 ans.

2 2

Vous aussi, participez au débat :
Après son échec aux législatives: est-ce la mort politique de François Bayrou ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Maurice Leroy non
Maurice Leroy Ministre de la Ville, président du conseil général du Loir-et-Cher
S’il n’est pas au second tour, qu’il nous retrouve !
Photo de Ariane Hermelin
Ariane Hermelin Journaliste Newsring
Philippe Douste-Blazy se rallie à François Bayrou
Photo de Ariane Hermelin
Ariane Hermelin Journaliste Newsring
Philippe Douste-Blazy se rallie à François Bayrou
Photo de Grégory Rozières
Grégory Rozières Journaliste Newsring
Bayrou votera Hollande mais «n'est pas un homme de gauche»
Photo de Nagib Kary non
Nagib Kary Administrateur de sites Web, Informaticien en Entreprise et Auto-Entrepreneur
Il se positionne en faveur du probable vainqueur et tient sa revanche sur les traîtres de 2007

Derniers arguments

Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Bayrou, c'est un cas spécial
Photo de Jean-Claude Delarue non
Jean-Claude Delarue J'anime la Fédération des usagers des transports et des services publics (SOS Usagers)
Non, pas plus que la défaite de Mitterrand en 1958 ne l'a tué politiquement
Photo de Benjamin Sire non
Benjamin Sire Blogueur, rédacteur (communication), compositeur. Membre du collectif Gauche Populaire
On ne meurt que deux fois