Ovnis à Las Vegas?

La CIA a révélé, jeudi 15 août, l’emplacement et les activités de la «Zone 51»

Dans un rapport de plus de 400 pages, la CIA ne parle ni de «petits hommes verts», ni d’aliens, ou autres vaisseaux spatiaux crashés à Roswell. La base militaire la plus mystérieuse du Nevada ou «Zone 51», à quelques 200 kilomètres de Las [...]

Lire la suite

Photo de John Philip Manson non
John Philip Manson
ancien blogueur

Le travail de scepticisme scientifique plutôt que la facilité de croire

Bonjour citoyens et citoyennes, il s'agit de ma première contribution sur Newsring.

Pour connaître, je préfère observer et expérimenter. Mais croire n’est ni observer ni connaître. Comment connaître ? En suivant la méthode scientifique.

Un peu de réflexion :

  • affirmer sans preuves que les extraterrestres existent est prétentieux, c’est de l’aveuglement dogmatique.
  • affirmer que les extraterrestres n’existent pas est prétentieux, c’est une impossibilité logique car on ne peut pas prouver l’inexistence d’une chose, seul ce qui est existant peut se prouver.
  • j’affirme que nous ne savons pas que les extraterrestres existent ou n’existent pas, c’est une attitude intellectuellement honnête et lucide.

Le plus important c'est ce qu'on observe, pas ce à quoi on croit ou espère. La science s'appuie sur des preuves matérielles directes voire indirectes, mais pas sur des recueils de témoignages (ni des vidéos) invérifiables et irréfutables.

  • Le visage de Mars, un mythe : http://jpcmanson.wordpress.com/2011/12/05/le-visage-de-mars-est-un-mythe/

La question de croire en quelque chose est de nature religieuse, spirituelle ou métaphysique, mais pas de nature scientifique. Connaître, c'est dépasser par un certain travail critique (et l'appui des faits) la facilité qu'est croire. Croire n'exige aucun effort, la croyance est nourrie par l'imagination et l'espoir. Croire fait partie de la nature humaine, mais trop croire peut être pathologique.

En ce qui concerne la vie extraterrestre comme hypothèse scientifique possible, il est impossible de faire des estimations statistiques ou des calculs de probabilités (formule de Drake) ayant une valeur factuelle : on ne dispose d'aucune donnée objective... À ce jour, la vie sur Terre est la seule que nous connaissons.

  • Les théories scientifiques sont des représentations faillibles du monde, elles ont a priori des failles, des défauts, ou des erreurs, et peuvent être invalidées en tout ou partie par un seul contre-exemple expérimental ou observationnel (ça a failli arriver avec l'expérience OPERA sur les neutrinos plus rapides que la lumière, remettant alors a priori en question la théorie de la relativité, mais l'expérience ICARUS a conclu à un biais expérimental).
  • Les croyances, elles, sont encore plus faillibles et plus contradictoires que les théories scientifiques, mais les croyances s'érigent souvent en dogmes irréfutables.

En conclusion : croire ou ne pas croire ne fait pas partie de la méthode scientifique, en cela je ne dis pas que je ne crois pas aux extraterrestres ni que j'y crois, je dis plutôt que je ne sais pas si les extraterrestres existent. Et personne ne le sait non plus.

Pour pouvoir savoir, il faut réunir des données quantitatives et objectives. On sait seulement que l'eau et les acides aminés seraient abondants dans notre galaxie, et nos connaissances se limitent à cela. La vie microbienne dans l'univers est une hypothèse a priori crédible, mais il faut l'appui nécessaire des faits pour tester cette hypothèse. Rien ne nous oblige à croire à quelque chose que l'on n'a pas encore observé ni expérimenté. Rien ne nous contraint à avoir des idées préétablies, à l'exception des hypothèses scientifiques. La conviction n'est le fruit que de la preuve, d'arguments reposant sur un raisonnement logique et/ou mathématique. Lorsqu'une nouvelle preuve contredit des idées anciennes, celles-ci sont abandonnées.

La question la plus adaptée serait plutôt celle-ci : «Peut-on savoir si les extraterrestres existent, et si oui, comment ?».

Dans mes arguments, je ne dis pas qu'il ne faut pas croire. Je montre juste la nécessité d'une démarcation, un discernement entre la croyance et la connaissance.

Cordialement

3 1

Vous aussi, participez au débat :
Peut-on encore croire aux extraterrestres ?

Photo de Non connecté
  • Photo de patrick bollinger oui

    22 avril 2012, 16:56

    patrick bollinger
    Bonjour,
    D'accord avec vous pour la logique de votre raisonnement, et je reprends bien volontiers une citation d'Arthur Clarke : "Quand un scientifique déclare que quelque chose est possible, il a très certainement raison; quand il affirme que quelque chose est impossible, il a très probablement tort."
    Peut-on savoir si les extra-terrestres existent..? Etudions alors les phénomènes inexpliqués ; phénomène OVNI ou phénomène "Crop-circles", les scientifiques ne s'y penchent pas volontiers, alors qu'il s'agit de phénomènes bien réels sur lesquels ils pourraient mener leurs études. Ils laissent donc libre champ aux chercheurs indépendants, dont je fais partie, parce que passionné par l'inexpliqué. Ces chercheurs recueillent des "éléments de preuve", qui leur permet non pas de croire que ces phénomènes sont de nature extra-terrestre, mais d'en avoir une intime conviction.
    Cordialement.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Derniers arguments

Photo de Christian Creseveur non
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Nous sommes des martiens
Photo de Gael reffo sanchez oui
Gael reffo sanchez je suis blogueur résistant contre la pensée unique néo-stalinienne et fachiste
oui moi j'y crois