De l'eau dans le gaz Photo : PDN/SIPA

Le gouvernement divisé sur la question de l'exploitation des gaz de schiste

L'exploitation des gaz de schiste divise le gouvernement. Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin a assuré, mercredi 10 juillet, que la question «ne se pose pas», recadrant au passage, le ministre du Redressement productif, Arnaud [...]

Lire la suite

Photo de Michel-Philippe Perin-Dureau contre
Michel-Philippe Perin-Dureau
Représentant de l'association No Gazaran!

L'argument économique et l'argument de l'indépendance énergétique ne tiennent pas

Pour beaucoup, nous les anti gaz de schiste, nous sommes des dangereux arriérés incapables de comprendre les enjeux économiques et de prendre en considération les créations d'emplois de ce nouvel eldorado. 

Exact, nous, nous considérons que la ruine définitive de l'économie rurale, agricole et touristique des zones ravagées par l'extraction des gaz de schiste n'est pas économiquement contrebalancée par la création temporaire d'emplois, car nous savons lire que l'exploitation des puits d' hydrocarbures de roche-mère ne dure qu'un nombre fort limité d'années.  

Et aussi nous avons lu plus attentivement que nos ingénieurs-experts aussi en économie les dossiers techniques de plusieurs entreprises qui se défendent de perturber le marché de l'emploi local, vu le nombre restreint d'embauches prévues. 

Heureusement, l'argument fort : l'indépendance énergétique de la France enfin recouvrée ; sauf que le régime de concession en vigueur en France, très voisin de celui en vigueur au moyen-orient dans les années 50, laisse aux entreprises concessionnaires la pleine propriété des hydrocarbures extraits qui seront vendus au plus offrant sur le marché mondial. Le gouvernement fait mine d'ignorer que les entreprises gazières sont privées, ni Total, ni GdF, ne sont plus des entreprises nationales.

J'oubliai : le principe de précaution fait l'objet d'une définition originale dans ce rapport, page 15: « le principe de précaution ne peut consister à refuser toute exploration... »...  « mais signifie s'entourer de toutes les technologies existantes et matures pour diminuer au maximum tous les risques imaginables avant de décider ».  Nos ingénieurs, aussi bons philosophes que toxicologues, en sont encore à l'illusion très XVIIIè siècle de la toute puissance du génie humain sur la nature par la technique.  

Il faudrait savoir : le risque zéro existe-t-il en matière d'hydrocarbures, en matière d'étanchéité des forages et des puits  soumis aux micro-séismes des fracturations et aux séismes naturels? comme en matière atomique d'ailleurs ?

8 0

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre l'exploitation du gaz de schiste ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Cercle de Gindou contre

    05 avril 2012, 23:32

    Cercle de Gindou Association
    Exactement.... "les hydrocarbures seront vendus aux plus offrants"....
    D'ailleurs à la DGEC, il y a un poste qui s'appelle "marchés du gaz"....
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jérôme BOSSUET contre

    22 juin 2012, 22:45

    Jérôme BOSSUET consultant communication et développement international
    ça rappelle le scandale écologique de l'exploitation des sables bitumeux au Canada par exemple. Aucune considération du gaspillage et pollution de l'eau, de l'impact irréversible sur les écosystèmes. Ou alors dans des pays comme la Jordanie un des rares pays du Moyen Orient sans pétrole mais qui veut avec l'aide de Shelll et compagnies exploiter les dépôts sousterrains bitumeux (taper oil shale Jordan); pareil on ne se demande pas d'où viendra l'eau (un des pays les plus secs au Monde), et ce qu'elle deviendra. Tant que ça profite aux pétroliers... Sous couvert de souveraineté énergétique, les décideurs passent sous silence l'impact écologique et social
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Samuel Leuenberger pour
Samuel Leuenberger Responsable Sécurité Informatique
On ne résoudra pas la crise énergétique sans diversifier nos ressources
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Sarkozy opposé aux forages pétroliers en Méditerranée
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
François Hollande reçoit des anti-gaz de schiste
Photo de Rodrigue coutouly contre
Rodrigue coutouly responsable d'un Think Tank artisanal
Que faut-il penser du développement de l'exploitation du gaz de schistes?
Photo de Claude Allègre pour
Claude Allègre Géochimiste, ancien ministre de l'Éducation nationale et de la Recherche
En l'état actuel, la France pas prête, mais ne nous privons pas de cette possibilité
Photo de Xavier Colas
Xavier Colas Journaliste Newsring
Gaz de schiste : l'ambiguïté gouvernementale

Derniers arguments

Photo de Didier Sanchez
Didier Sanchez
Ouvrons les yeux
Photo de Alain Tizioli contre
Alain Tizioli un citoyen lambda
Pollution excessive à bannir
Photo de Manu LeNuisible contre
Manu LeNuisible militant écologiste et animaliste non cablé au net donc pas souvent dans les parrages.
Un forage de pétrole de schiste programmé le 3 août en Seine-et-Marne
Photo de Katie Brown pour
Katie Brown chercheuse pour le programme «Energie en profondeur» de l'Association indépendante de pétrole d'Amérique
Gaz de schiste: l’exploitation «propre» a lieu tous les jours en Amérique du Nord