L'agriculture biologique à la rescousse de la faim dans le monde

L'idée que l'agriculture biologique pourrait suffire à nourrir toute la planète est-elle seulement l'apanage des idéalistes, des écologistes, voire des hippies ou des bobos (diront les plus acerbes) ?

Pas si sûr si l'on se réfère à plusieurs [...]

Lire la suite

Contribuer au débat

  • A la Une
  • Plus récents
Photo de José Bové oui
José Bové
Député européen pour Europe Écologie. Ancien paysan et syndicaliste, altermondialiste.

L'agriculture bio peut suffire à nourrir la planète si elle est correctement mise en place

Un rapport a été rédigé par la FAO en 2007 (Food and Agriculture Organization, lire le contexte ici), qui répond à la question : "Comment peut-on nourrir la planète et à quel endroit faut-il augmenter la production ?".

La réponse est très claire [...]

Lire la suite

39 26
Réagir/voir les réactions 10
Photo de Laurent G. non
Laurent G.
Ancien responsable dans une multinationale productrice d'OGM. Tient à garder l'anonymat.

L'agriculture raisonnée, une approche intermédiaire

J'aimerais proposer une approche intermédiaire entre une agriculture productiviste et capitaliste et un Bio jusqu'au-boutiste et répondre "oui mais" ou "non mais" à la question. 

Il y a dans le Bio une image et des idées qui attirent forcément [...]

Lire la suite

11 17
Réagir/voir les réactions 9

Jacques Caplat affirme que l'agriculture biologique peut «nourrir l'humanité»

Jacques Caplat affirme que l'agriculture biologique peut «nourrir l'humanité»

Photos : REX/SIPA

Dans son livre «L'agriculture biologique pour nourrir l'humanité» (Actes Sud), Jacques Caplat, agronome et référent agriculture pour l'association Agir pour l'environnement, tente de démontrer l'intérêt et même la nécessité de la généralisation [...]

Lire la suite

Réagir/voir la réaction 1
Photo de Maowlo Loa oui
Maowlo Loa

On peux très facilement augmenter les surfaces cultivables pour l'homme !

On peux très facilement augmenter les surfaces cultivables pour l'homme ! Il suffirai de faire passer l'intérêt du plus grand nombre avant le plaisir d'une minorité ! Manger de la 'chaire', ne nous est pas nécessaire, rappelons-le.

La production [...]

Lire la suite

2 3
Réagir/voir les réactions 17
Photo de Serge Michels non
Serge Michels
Vice Président - Agence Protéines

L'équation rien de mieux que le naturel est fausse

On ne peut raisonnablement affirmer qu'il n'y a rien de mieux que le naturel. Ce n'est pas parce que l'on doit préserver les équilibres naturels et l'environnement que tout ce qui est naturel est bon pour l'homme.

Les mycotoxines sont des [...]

Lire la suite

2 1
Réagir/voir les réactions 14
Photo de François Dufour oui
François Dufour
Vice-président du Conseil Régional de Basse-Normandie chargé de l'agriculture

Il faut repenser le modèle agricole actuel qui conduit au gaspillage

D'abord, il est clair qu'aujourd'hui on a 40% de la production agricole mondiale qui est gaspillée, perdue, jetée et n'arrive pas à son terme. C'est là le débat. On nous fait croire qu'il faut un modèle agricole extrêmement puissant, mais ce [...]

Lire la suite

19 7
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Laurent G. non
Laurent G.
Ancien responsable dans une multinationale productrice d'OGM. Tient à garder l'anonymat.

Contre l'amalgame du Bio et du Durable

Sans commenter une décision de justice dont je n'ai pas tous les éléments, je réfute l'amalgame de Michèle Rivasi. J'appelle et de tous mes vœux et souhaite contribuer au développement d'une agriculture durable mais toutes les agricultures [...]

Lire la suite

6 6
Réagir/voir les réactions 2
Photo de Star Dust oui
Star Dust
Blogueur

Sans conteste, pour autant qu'on en revienne au respect des fondamentaux des équilibres naturels

Au delà des chiffres et des plaidoyers pro-domo des experts de tous acabits et des sommités en tous genres, il conviendrait sans doute d'expliquer ici en quoi cette question ne devrait même pas se poser.

Cela fait longtemps que le recours à [...]

Lire la suite

2 0
Réagir à l'argument

Agriculture bio: de plus en plus de champs, de plus en plus de ventes

L'agriculture biologique semble échapper à la crise. En 2011, le secteur a connu un vrai boom. Les surfaces cultivées ont augmenté de 15%, la production a bondi de 12% et les ventes de 11%. Tels sont les chiffres annoncés par l'Agence Bio (un [...]

Lire la suite

Réagir
Photo de Pascale Ruythoorens oui
Pascale Ruythoorens

Pour nourrir toute la planète, ce sont nos habitudes de consommation qui doivent changer !

La question à poser est d'abord celle-ci : «La terre peut-elle encore nourrir la totalité de sa population ?» Au vu des famines, on serait tenté de répondre non.

Pourtant, de nombreuses études démontrent le contraire. Le problème ne réside pas [...]

Lire la suite

8 2
Réagir/voir les réactions 9
Photo de Serge Michels non
Serge Michels
Vice Président - Agence Protéines

La FAO n'a jamais affirmé que l'agriculture biologique pouvait nourrir la planète

Contrairement à ce qui est fréquemment affirmé, la FAO n'a jamais dit que l'agriculture biologique pouvait nourrir la planète. 

Son Directeur Général, M. Diouf, l'a affirmé : "Nous devons recourir à l’agriculture biologique et l’encourager". [...]

Lire la suite

17 18
Réagir/voir les réactions 4
Photo de René Varenge non
René Varenge

Démographie responsable

Certes, on peu théoriquement nourrir tout le monde mais cette situation empirera au fur et à mesure que la population humaine augmente. 

Ce qu'il faut c'est impérativement stabiliser la démographie humaine

Si nous parvenions à stabiliser la [...]

Lire la suite

5 6
Réagir/voir les réactions 7
Photo de Iska Gläser oui
Iska Gläser
Animateur élevage biologique, Ingénieur agronome

L'AB peut suffire mais encore faut-il qu'on lui laisse sa chance

Non, cela dépend surtout des producteurs qui travaillent durablement et biologiquement. Il vaut mieux produire "éternellement" à 30qx/ha que 5 ans à 120qx/ha et continuer sous "perfusion" pétrochimique. Non, il n'est pas impossible de nourrir [...]

Lire la suite

6 3
Réagir/voir les réactions 5
Photo de Serge Michels non
Serge Michels
Vice Président - Agence Protéines

La question n'est pas pour ou contre le bio mais celle de la sécurité alimentaire

Le débat dérive comme toujours vers "pour ou contre le bio". Chacun est libre de produire et de consommer du bio s'il le souhaite et c'est très bien comme cela, il n'y a pas de raisons d'être contre le bio.

La question est-celle de la sécurité [...]

Lire la suite

7 9
Réagir/voir les réactions 3

Eva Joly salue une "belle victoire d'un agriculteur malade" et prône l'agriculture biologique

Dans un communiqué de presse publié lundi en fin d'après-midi, Eva Joly a salué une "belle victoire d'un agriculteur malade contre Monsanto".

"C'est une très bonne nouvelle et une belle victoire, en attendant que Monsanto fasse appel. Comme Paul [...]

Lire la suite

Réagir
Photo de Alain Carruel non
Alain Carruel
Blogueur, Conseiller municipal

Peut-on raisonner de la même façon au Nord ou au Sud ?

Je suis un partisan de l'agriculture bio. Des expériences significatives sont conduites en France. La maîtrise de la santé animale est un enjeu important et des éleveurs maîtrisent parfaitement la phytothérapie. Au nord, donc, la maîtrise est [...]

Lire la suite

0 3
Réagir/voir les réactions 3
Photo de Comité Français Solidarité Internationale oui
Comité Français Solidarité Internationale

L'agriculture bio peut revaloriser le métier de paysan et contribuer à lutter contre la faim

Actuellement, la production agricole mondiale couvre 1,5 fois les besoins alimentaires de 6,5 milliards d’être humain. Pourtant, près d’un milliard de personnes souffrent de la faim. D’autres, au contraire, sont suralimentés ! Nourrir le monde [...]

Lire la suite

6 6
Réagir/voir les réactions 2
Photo de Serge Michels non
Serge Michels
Vice Président - Agence Protéines

Impossible de produire moins à moyen terme

Affirmer que l'on peut produire moins me semble peu réaliste à moyen terme. Il suffit de regarder les graphiques suivant sur la disponibilité mondiale de blé par habitant, et les courts des matières premières. En 2008, deux années de bas [...]

Lire la suite

3 11
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Jean-Louis Gaillard oui
Jean-Louis Gaillard
un Gaillard, soucieux de justice et d'environnement . Jurassien Technologue retraité-actif

Les perturbations climatiques, sont en partie aggravées par l'agriculture intensive

Ce sujet, très complexe, ne peut être traité en quelques lignes. Voici quelques éléments de réflexion, qui mériteraient d'être pris en compte dans notre débat :

Les inondations et les sécheresses, sont "augmentées" en partie par le réchauffement [...]

Lire la suite

4 5
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Iska Gläser oui
Iska Gläser
Animateur élevage biologique, Ingénieur agronome

Le mode de production biologique n'est pas le frein à la suffisance alimentaire, au contraire...

On se trompe de débat en pointant du doigt l'AB, bien plus respectueuse, que d'autres modèles agricoles industriels aboutissant aujourd'hui à la désertification des campagnes par les producteurs. 

Nourrir le monde n'est pas une affaire de [...]

Lire la suite

9 4
Réagir à l'argument

Monsanto jugé responsable d'une intoxication aux herbicides par le tribunal de Lyon

C'est une première en France. La multinationale Monsanto, spécialisée dans les biotechnologies (pesticides, OGM etc.) a été jugée « responsable » de l'intoxication par herbicide d'un agriculteur charentais.

Le tribunal de Lyon "condamne Monsanto [...]

Lire la suite

Réagir
Photo de Esnpi Cobri oui
Esnpi Cobri

Le bio peut nourrir la planète si les conditions politiques et économiques sont stables

Prenons un exemple qui a eu lieu cette année. Deux zones ont connu la sècheresse, le sud des USA et la Somalie. Dans le premier cas nous en avons à peine entendu parler dans le second il y a eu une terrible famine.

Par cet exemple je veux [...]

Lire la suite

3 5
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Jean-Louis Gaillard oui
Jean-Louis Gaillard
un Gaillard, soucieux de justice et d'environnement . Jurassien Technologue retraité-actif

Pour une nourriture gonflée et empoisonnée, qui tue les terres arables et abîme les santés ?

Répondre NON à la question du débat, c'est répondre OUI, à celle que je pose dans mon point-clé. Nous sommes devenus en famille, des consommateurs AB et ÉTHIQUE, par intérêt.

Par exemple, une viande BIO ne fond pas dans la poêle et nous en [...]

Lire la suite

3 4
Réagir/voir la réaction 1
Photo de Alexandre Cessateur non
Alexandre Cessateur

La croyance ne remplace pas les faits

Le bio, ça produit 3 fois moins et ça coute 2 à 3 fois plus cher. C'est un fait simple implacable. Méfiez vous, derrière les partisans du bio se cache souvent des partisans du grand soir démographique.

La seule forme d'agriculture qui peut [...]

Lire la suite

3 3
Réagir/voir les réactions 9
Photo de Bruno Montourcy non
Bruno Montourcy
Agriculteur. Ancien président des jeunes agriculteurs de l'Aveyron.

Cela dépend du nombre d'êtres humains à nourrir

Quand je vois cette question, j'ai envie de répondre "oui", dans l'absolu. Encore que cela dépend du nombre de personnes qu'il faut nourrir ! A l'heure actuelle, c'est strictement impossible, en terme de rendement et de technique.

Le problème de [...]

Lire la suite

2 5
Réagir à l'argument
Photo de Olivia Rodd oui
Olivia Rodd

Une meilleur gestion de nos ressources

Il faut penser sur le long terme, ce que peu d'élus ou des gens font actuellement. Déjà, la pollution causées par les pesticides et les retombés sur notre santé sont un danger qu'on n'évalue pas correctement encore. Ensuite, je pense qu'on doit [...]

Lire la suite

4 4
Réagir/voir les réactions 7
Photo de Flower Hope oui
Flower Hope
militante dans la protection animale

Le naturel, rien de mieux !

Il est évident que le bio suffirait à nourrir tout le monde ! autant de cultures et sans chimie c'est possible et ce serait bénéfique pour tous !

De plus, si on produit bio et seulement bio on évite d'importer bio, en effet 50% de ces produits  [...]

Lire la suite

4 3
Réagir/voir les réactions 3
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé

La "culture" bio : un état d'esprit humaniste

Comme le signale justement Mr Bové, c'est un fait : Bio ou pas, l'agriculture ne nourrit pas l'humanité - 1 milliard d'êtres humains ont faim. Le problème est donc bien lié à l'organisation et à la solidarité mondiale et pas du tout au niveau [...]

Lire la suite

6 3
Réagir/voir les réactions 3
Photo de Jean-jacques Hautefeuille non
Jean-jacques Hautefeuille

le bio n'est pas durable . Il a aussi besoin de pétrole pour fonctionner.

Le point faible du bio est la difficulté à équilibrer la fertilisation. Tant que le bio reste marginal, les producteurs peuvent trouver des fertilisants bio à des tarifs raisonnables, mais une généralisation du bio se traduira par un déficit [...]

Lire la suite

5 2
Réagir/voir les réactions 2
  • 1
  • 2
  • »