Promesse

En France: 78 % de l'électricité d'origine nucléaire

La catastrophe nucléaire de Fukushima, qui s’est produite en mars 2011, a relancé dans le monde entier le débat sur l’utilisation du nucléaire pour la production d’électricité. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à l’atome. La question [...]

Lire la suite

Photo de François Duport non
François Duport
un des invisibles

On peut développer simultanément le nucléaire ET les énergies renouvelables.

Bonjour,

Il y a en France sans doute beaucoup plus de risques dans notre habitation que dans les centrales nucléaires françaises.

- Il faut développer le nucléaire et maintenir les anciennes centrales en les améliorant si c'est possible, car le cout de cette énergie bien maitrisée sera une bonne source de revenu pour le pays dans l'avenir, surtout au regard de la médiocrité des performances des énergies renouvelables diffusées en France par des escroqueries financières à grande échelle, que cela soit dans l'éolien ou le solaire.

- rien n'empêche de développer conjointement les deux....et même les trois avec la réduction des consommations inutiles....qui seront remplacées à l'avenir par de nouvelles consommations, ce qui ne diminuera pas la demande globale d'énergie électrique.

10 9

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il sortir du nucléaire ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Stéphane Lhomme oui

    17 avril 2012, 08:43

    Stéphane Lhomme Directeur de l'Observatoire du nucléaire
    Ben voyons, on peut aussi allier en même temps la dictature et la démocratie, le communisme et le capitalisme, etc...
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de François Duport non

    17 avril 2012, 22:38

    François Duport un des invisibles

    @Stéphane Lhomme 

    Bonjour,
    Dictature et démocratie s'entendent très bien en France.
    Communisme et capitalisme pourraient très bien cohabiter dans une société où l'on applique le communisme jusqu'à un seuil de dignité puis c'est la concurrence capitaliste qui s'applique au dessus.

    Tout n'est pas blanc ou noir....et vivre ensemble, c'est composer avec les gens tels qu'ils sont.
    2 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Stéphane Lhomme oui

    13 septembre 2012, 12:05

    Stéphane Lhomme Directeur de l'Observatoire du nucléaire

    @François Duport 

    Alors il ne faut pas interdire l'esclavage ? La torture ?

    Ha bon, vous reconnaissez qu'il y a des choses à interdire. Hé bien sachez que le nucléaire en fait partie.

    Demandez d'ailleurs à vos arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-petits enfants s'ils vont être heureux de se coltiner VOS déchets radioactifs...
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de François Duport non

    13 septembre 2012, 12:57

    François Duport un des invisibles

    @François Duport 

    @stephane lhomme
    Moosieur le président, l'esclavage existe....en France, et la torture aussi. Cela porte juste d'autres noms, et s'applique différemment.....mais cela s'applique.

    Concernant le nucléaire, je préfère les déchets à faible radioactivité (après retraitement) vitrifiés et éventuellement réutilisables si la technologie le permet, que les pollutions de remplacement que vous nous proposez en échange. Si vous êtes persuadé que l'on peut demain avoir 100% d'énergie électrique en renouvelable, vous rêvez.
    On ne retire pas les voitures parce que des imbéciles s'en servent pour faire du stock-car sur nos routes. On ne retire pas le nucléaires parce qu'ailleurs d'autres jouent aux profits maximaux et se foutent de la sécurité ordinaire de ce type d'installation. C'est au contraire une industrie d'avenir, qui justifie des précautions d'emploi mais c'est le cas en France....justement.

    Des générations mourrons d'autre chose que du nucléaire. Il y a de multiples risques bien plus importants que celui là dans la vie de tous les jours.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Aizen Kaguya Fsa oui

    31 octobre 2012, 16:02

    Aizen Kaguya Fsa
    Pour cette question précise, ça ne fait meme pas l'objet d'un débat, mais plutôt d'une observation : nous n'avons pas le choix que de développer les énergies renouvelables quand bien même nous n'avons pas encore arrêté le nucléaire.

    Evidemment, nous ne pouvons pas rester ainsi, avec tous les oeufs dans le meme panier : énergétiquement, le manque de diversité est le plus gros problème de la France.

    En réalité, ce sont tous les mauvais choix des décennies passées, qui commencent à s'amplifier et à nous peser sur les épaules.

    Des financements doivent être accordé pour développer très vite le renouvelable.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Frédéric Sgard oui
Frédéric Sgard Analyste des politiques scientifiques
Attention aux questions (et réponses) simplistes
Photo de Eva Sas oui
Eva Sas co-responsable de la commission économie d'EELV
Les industries d'avenir sont bien plus créatrices d'emploi
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Oui mais petit peu par petit peu...
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il y aura un avant et un après le rapport de la Cour des Comptes sur le coût du nucléaire
Photo de Stéphen Kerckhove oui
Stéphen Kerckhove Délégué général d’Agir pour l’Environnement
Il est possible de modérer sa consommation électrique sans renoncer à notre confort
Photo de Robert Branche non
Robert Branche Conseil, écrivain, ancien Commissaire à l'industrialisation
Débattre plutôt des conditions actuelles de fonctionnement que d'un arrêt hypothétique et impossible