Promesse

En France: 78 % de l'électricité d'origine nucléaire

La catastrophe nucléaire de Fukushima, qui s’est produite en mars 2011, a relancé dans le monde entier le débat sur l’utilisation du nucléaire pour la production d’électricité. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à l’atome. La question [...]

Lire la suite

Photo de Stéphane Lhomme oui
Stéphane Lhomme
Directeur de l'Observatoire du nucléaire

On a la démonstration une fois de plus que les vertus du nucléaire pèsent moins que les risques

La Cour des Comptes a d'ores et déjà montré que le prix du mégawattheure nucléaire actuel est quasiment à 50 euros alors qu'on nous dit depuis des années qu'il est aux alentours de 32 ou 33 euros. C'est 50% de plus cher que ce qui était annoncé et la Cour des Comptes explique qu'avec le vieillissement des installations on va rapidement atteindre 57 euros le mégawattheure. Pour l'EPR, si par malheur il entre en service, car ce n'est pas encore fait, ce sera entre 70 et 90 euros le mégawattheure. Donc là on voit que sans même avoir le prix réel du démantèlement et de la gestion des déchets, qui vont probablement, voire inévitablement aboutir à un prix encore plus élevé, le coût est bien plus élevé que ce qu'on nous dit depuis 50 ans. 

Je maintiens que quand bien même l'électricité aurait été bon marché, cela n'aurait pas justifié de vivre avec le risque permanent d'une catastrophe comme celle de Fukushima. Lorsqu'on voit qu'en plus ce curieux raisonnement qui consiste à dire qu'il faut accepter le risque de catastrophe et les déchets radioactifs parce qu'en échange on a des vertus qui valent le coup ne fonctionne plus, c'est encore pire. 

La Cour des Comptes confirme donc ce que nous disions depuis longtemps, c'est-à-dire qu'on arrive à un moment où des décisions fondamentales vont devoir être prises et cela même du point de vue des pro-nucléaires. Les réacteurs arrivent à un âge où ils vont nécessiter des investissements gigantesques, donc on est à la croisée des chemins : est-ce-qu'on remet des dizaines, des centaines de milliards à nouveau dans le nucléaire ou est-ce-qu'on va sur une autre voie alternative (économies d'énergie, énergies renouvelables) qui nécessitera tout autant d'investissements mais pas plus que pour le nucléaire ?

Malheureusement on a vu tout de suite les personnes favorables au nucléaire, comme Madame Kosciuzko-Morizet - qui est la seule ministre de l'Ecologie au monde à être favorable au nucléaire, dans les autres pays pro-nucléaires, tout le gouvernement est pour le nucléaire et un seul ministre résiste, le ministre de l'Ecologie - est intervenue tout de suite pour dire que, malgré ce rapport de la Cour des Comptes, le nucléaire restait une énergie très valable.

Ils ne sont pas prêts à accepter la réalité alors qu'on a la démonstration que la plupart des vertus supposées du nucléaire ne sont pas au rendez-vous : le prix, comme démontré par la Cour des Comptes, l'indépendance énergétique - tout le monde sait aujourd'hui qu'on importe 100% du combustible, l'uranium, et qu'on passe des accords avec des dictateurs comme Monsieur Nazarbayev au Kazakhstan pour accéder à son uranium et l'importer donc pas plus d'indépendance énergétique qu'avec le pétrole et le gaz - l'emploi - on voit très bien à travers l'expérience allemande qu'à investissement égal il y a beaucoup plus d'emploi dans les énergies alternatives que dans le nucléaire et c'est pour cela que les syndicats allemands comme IG Metal ont complètement changé de position et sont devenus opposants au nucléaire au nom de l'emploi.

Pas d'indépendance énergétique, pas de politique de l'emploi, pas de bas prix de l'électricité nucléaire, la balance entre les avantages et les inconvénients commence à être dégarnie alors que les risques de catastrophe nucléaire et les déchets radioactifs sont bien réels.

15 7

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il sortir du nucléaire ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Christian Abel non

    04 septembre 2013, 03:37

    Christian Abel
    "Donc là on voit que sans même avoir le prix réel du démantèlement"

    FAUX

    Le démantèlement est prévu et provisionné!
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Jean-Marie Brom oui
Jean-Marie Brom Directeur de recherches au CNRS
Le nucléaire ne garantit pas l’indépendance énergétique de la France
Photo de Jean-Marie Brom oui
Jean-Marie Brom Directeur de recherches au CNRS
La gestion des déchets nucléaires demeure un vrai problème
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Oui mais petit peu par petit peu...
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il y aura un avant et un après le rapport de la Cour des Comptes sur le coût du nucléaire
Photo de Stéphane Lhomme oui
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il faut tenir compte des aspects sociaux de la transition énergétique