Promesse

En France: 78 % de l'électricité d'origine nucléaire

La catastrophe nucléaire de Fukushima, qui s’est produite en mars 2011, a relancé dans le monde entier le débat sur l’utilisation du nucléaire pour la production d’électricité. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à l’atome. La question [...]

Lire la suite

Photo de Rodrigue coutouly oui
Rodrigue coutouly
responsable d'un Think Tank artisanal

Les énergies renouvelables représentent plus d'emplois que le nucléaire

 Vous avez probablement dans votre entourage, des enseignants. C'est normal, ils sont plus d'un million, il est donc naturel que chacun d'entre nous en connaisse quelques uns. Vous avez aussi probablement dans votre entourage autant de personnes qui travaillent dans le nucléaire. Non ? Inexact ? Pourtant EDF nous dit qu'un million de personnes travaillent dans ce secteur !

   

Dans les médias, ces derniers jours, les chiffres de l'emploi dans l'industrie nucléaire ont fluctué. On a entendu, et lu, 700 000 personnes, puis le PDG d'EDF, Henri Proglio, nous a dit un million, on a avancé aussi le chiffre de 400 000 personnes. Que faut-il comprendre ?

EDF compte dans son million, 500 000 emplois dans l'industrie "gourmande" en énergie. Le raisonnement est le suivant : si on sort du nucléaire, l'énergie devient trop chère, ces entreprises vont se délocaliser. Ce raisonnement est très discutable : d'abord, il est parfaitement contestable que l'énergie nucléaire soit moins chère à l'avenir. Ensuite, le faible coût du kilowatt français est une exception typiquement hexagonale, presque partout ailleurs, l'énergie est plus chère. Pourquoi les industries partiraient pour retrouver les mêmes tarifs ailleurs ?

Ensuite, EDF compte 100 000 emplois que la filière nucléaire espère créer à l'avenir en se développant : EDF rend responsable par avance les anti-nucléaires d'emplois qui n'existent pas encore !

Reste 400000 emplois mais ceux-ci comprennent les emplois directs, les emplois indirects (sous traitant, entreprise à l'activité associée) et les emplois induits (les commerces et activités de service pour la population travaillant dans le secteur). En réalité, la filière n'emploie directement que moins de 150 000 personnes en comptant la recherche, le traitement et le stockage (qui resteront quoi qu'il arrive !) et probablement les emplois liées à la défense nucléaire.

On mesure la vaste fumisterie que représente ce chiffre d'un million. Plus sérieusement, regardons les emplois perdus par la fermeture d'une centrale. Prenons l'exemple de Gravelines. Avec ses 4 réacteurs, il s'agit de 1600 emplois, soit 400 par réacteur ! Or la France dispose de 59 réacteurs réparties dans 19 centrales. L'accord PS-verts prévoit la fermeture de 24 réacteurs d'ici 2025, soit la perte directe de ... 10000 emplois en 13 ans !

On est loin du catastrophisme des pro-nucléaires. Les 408 térawattheures produites par le Nucléaire représente un ratio de 60 emplois par térawattheure, si on ne compte que l'entretien des centrales.

 

Tournons-nous maintenant vers les énergies renouvelables. L'Allemagne emploie, en 2010, plus de 350 000 emplois dans les ENR. Un quart seulement de ces emplois sont pérennes car ils correspondent aux opérations d'entretien et de maintenance ; le reste des emplois provient de l'installation de nouvelles centrales solaires, éoliens ou au biogaz. Mais la filière ENR allemande produit plus de 100 térawattheures par an. Le ratio des ENR est donc de 700 emplois par térawattheure, en ne comptant que les emplois stables de maintenance et de gestion des centrales. 

On peut donc dire que le secteur des ENR représente douze fois plus d'emplois que le nucléaire. Et cela sans compter tous les emplois que va créer la filière pour voir monter en puissance les ENR avec toutes ces éoliennes et ces centrales solaires et au gaz qu'il va falloir construire.

Tous le discours autour du nucléaire, industrie de l'avenir et de l'emploi s'écroule devant l'évidence : les énergies renouvelables ont des avantages indéniables pour lutter contre le chomâge. En ces temps de crise, il faut seulement trouver la méthode qui va permettre de financer leur développement.

 

 

24 14

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il sortir du nucléaire ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé oui

    06 décembre 2011, 11:46

    Profil supprimé The last man...
    Oui effectivement le Million d’emplois menacé, est certainement un "stress Test" de la crédulité des masses.
    Alors qu' AREVA veut licencier 3000 personnes.... Nucléaire future de l'industrie Française... C'est une blague!

    Le gouvernement n'a que faire de l'avenir industriel de la France... Sidérurgie Arcelor (alors que la RFN veut renouveler 1000km de voies en 2012), commande de 3000 scooters étranger pour la poste (au détriment de Peugeot France)...
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Yann Combe non

    07 décembre 2011, 16:48

    Yann Combe
    Le solaire !! pour info la sillice cristaline utilisée pour la fabrication des cellules photovoltaïques est très toxique elle aussi, de plus pas de solution de recyclage parfaite non plus pour un rendement des millions de fois inférieurs , ma foi quitter le nucléaire oui mais pour quoi???
    3 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Martin France non

    09 mars 2012, 13:23

    Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
    Et comment répondre aux pics de consommations avec le solaire et/ou éolien?
    Comment faire assez d'énergie pour même 1/4 de la France avec solaire et/ou éolien?
    2 questions sans réponse puisque c'est impossible avec les technologies actuelles
    3 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierre Destrée oui

    06 avril 2012, 09:58

    Pierre Destrée Blogueur d'Olibrius
    d' accord pour sortir du nucléaire, à partir du moment où les recherches auront permis de le remplacer !
    2 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Kiki Pyl non

    23 août 2012, 08:04

    Kiki Pyl
    Et bien dans mon entourage je connais plusieurs personne qui travail dans le nucléaire (sécurité extérieur des centrale et un autre à l'intérieur).

    Par contre les seuls enseignants que je connais ce sont ceux que j'ai eu à l'école.

    C'est beau ce que fait l'allemagne. Mais elle importe quand même de 'électricité de france. Alors si on se calque sur son modèle comment on fait pour alimenter tout le monde tout le temps.

    Sans compter qu'on annonce que l'avenir est la voiture electrique, donc hausse de la consommation! Encore une belle connerie !

    De plus si le prix de l'électricité est si bas en france, pourquoi toutes les entreprises n'accourent pas chez nous? Peut etre qu'il y a d'autre chritères que les entreprises prennent en compte... Le problème des entreprises est peut etre plus compliqué que le prix de l'electricité...

    Donc c'est bien de chritiqué mais il ne faut pas tombé dans les même traverts!

    Par rapport aux emploi perdu en cas de fermeture de centrale nucléaire... combien de personne sont muté dans une autre centrale? Combien de personnes sont en sous traitance et ne font pas partis des statistiques? Les services de sécurités civil ou gendarmerie?...
    bref il serait interressant de tout prendre en compte !
    3 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Manu LeNuisible oui

    23 août 2012, 13:23

    Manu LeNuisible militant écologiste et animaliste non cablé au net donc pas souvent dans les parrages.
    Pour ma part ça va bien plus loin que l'emploi, c'est la sécurité qui doit être prise en compte, quel est l"intérêt d'un emploi qui est à risque pour l'environnement et le salarié .... si c'est ça la préservation de l'emploi chez certains et bien qu'il remplace certains gusses du nuka alors ... toujours bien joli de venir lever le bouclier de l'emploi pour faire du social qd il ne s'agit pas de son propre taf.

    Les salariés du nuke sont loin d'être tous pro-nucléaire !

    De toute la france est toujours sur une reflexion archaique, dès que le changement doit se faire vers des choses plus saines, 'naturels ( même si comme quelqu'un l'a évoqué certains métaux ne le sont pas tant que ça ... mais dans les centrales je ne pense pas que tous est en chanvre ou alors on m'aurait menti .... ) ça pose un pb à nos dirigeants qui sont encore ancrés dans les trentes glorieuses.

    Le nucléaire ça en fait bander certains .... le jour où ça pète ..............................................................................................................................................................................
    0 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    26 décembre 2012, 02:47

    Profil supprimé
    "On peut donc dire que le secteur des ENR représente douze fois plus d'emplois que le nucléaire."

    On peut dire que vous ne comprenez strictement RIEN à l'économie, comme TOUS les écolobobos.

    La production d'énergie qui demande le plus de personnels est de pédaler. Vous devriez essayer.

    Le problème des ENR : ça ne marche pas, c'est cher ET inefficace. On ne sait PAS remplacer le nucléaire par des ENR, d'ailleurs aucun pays (pourtant cité en exemple par Efa Choly et autres désinformateurs pathologiques) qui sort du nucléaire n'a développé significativement les ENR, c'est charbon et gaz.
    1 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Manu LeNuisible oui

    26 décembre 2012, 12:13

    Manu LeNuisible militant écologiste et animaliste non cablé au net donc pas souvent dans les parrages.

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Bien sur que cela fonctionne mais pour ça faut pas être omnubilé par le technoscientisme ... mais peut être bossez vous dans le nuke donc pour préserver votre emploi vous vous permettez de proner une énergie dangereuse et qui a tué plusieurs fois !

    De plus c'est sur qu'avec les pourfendeurs du nuke comme on a eu y'a pas si longtemps, je ne vise pas Ollier ici hein .... quoique .... les ENR faut vouloir les mettes en place et pas les allumer comme le fait si stupidemment un certain jacques foos.

    C'est un mixe énergétique qu'il nous faut, il faut se baser d'abord sur ce que propose l'asso NégaWatt, qui ne va pas assez loin à mon sens mais qui est déjà un début.

    Et ralentir notre imbécile consommation est une obligation.

    Ah dernière chose .... écolobobo ça signifie quoi ? c'est bien d'employer des termes brandis par les nuclérocrates mais j'aimerais bien une définition claire !
    0 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    26 décembre 2012, 21:41

    Profil supprimé

    @Manu LeNuisible 

    Dans la "logique" illogique du militant écolobobo sectaire, toute pensée divergente, tout argument contraire doit être émis par quelqu'un payé par le camp d'en face. Typique et méprisable.

    "technoscientisme", c'est un slogan de khmer vert?

    "C'est un mixe énergétique qu'il nous faut" : encore le gloubiboulga des escrolos.

    Quand vous serez capable d'une pensée logique, d'un raisonnement étayé, vous nous préviendrez.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Eva Sas oui
Eva Sas co-responsable de la commission économie d'EELV
Les industries d'avenir sont bien plus créatrices d'emploi
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Oui mais petit peu par petit peu...
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il y aura un avant et un après le rapport de la Cour des Comptes sur le coût du nucléaire
Photo de Stéphane Lhomme oui
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il faut tenir compte des aspects sociaux de la transition énergétique