Promesse

En France: 78 % de l'électricité d'origine nucléaire

La catastrophe nucléaire de Fukushima, qui s’est produite en mars 2011, a relancé dans le monde entier le débat sur l’utilisation du nucléaire pour la production d’électricité. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à l’atome. La question [...]

Lire la suite

Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé
Cybercitoyen

Distinguer la fusion de la fission nucléaire.

A l'heure où les écolos renâclent, à raison, à la fission nucléaire et à nos centrales vieillissantes, il faut souligner que la fusion nucléaire (soit un confinement de matière permettant de reproduire le Soleil) serait théoriquement la meilleure alternative à nos besoins énergétiques. C'est relativement propre, c'est puissant, c'est gratuit... Des Tokamaks et LIL sont déjà au banc d'essai et ça fonctionne. Si ITER est contesté, quelques procédés par inertie élargissent encore le champs potentiel de ces recherches, fussent-elles centripètes. 

Cette technologie étant notre carte majeure, c'est ici que réside, peut-être, l'avenir de l'Europe sur le plan mondiale. En tous les cas, c'est notre totale indépendance sur le plan énergétique qui est en jeu. Selon les grosses têtes, ce type de réacteur serait opérationnel d'ici 40 ans, ce qui, d'ailleurs, coïncide avec l'épuisement de nos réserves pétrolières. 

Que nous devions sortir au plus vite du nucléaire classique, que les énergies vertes puissent faire tampon dans certains cas (selon leur amortissement quant à ces 40 ans), il paraît raisonnable de privilégier le nucléaire. 

5 4

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il sortir du nucléaire ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Julien Le Hoangan oui

    02 janvier 2012, 21:42

    Julien Le Hoangan
    Une hypothétique mise en pratique de la fusion d'ici 40... Ce genre de considération est inutile puisque de l'ordre du fantasme. Nous pouvons rêver d'une production d'énergie ab nihilo, sans productions de déchets, sans risques, sans dangers, gratuitement, sans ne rien faire du tout... Et tout est bien dans le meilleur des mondes, seulement cette hypothétique technologie n'existe pas, et les conditions de sa réalisation sont encore loin devant nous. Quand une telle technologie sera au point, nous pourrions alors discuter d'une éventuelle mise en place, d'ici là c'est de la fission que nous parlons et le problème est réel.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    03 janvier 2012, 12:13

    Profil supprimé Cybercitoyen

    @Julien Le Hoangan 

    J'entends bien que c'est sur le plan mondiale qu'il faut éradique la production nucléaire classique. Aussi je pense que la fusion est potentiellement capable de supplanter nos centrales à uranium. Et vous me parlez de soucoupes volantes. Ce ne sont pas des fantasmes ou d'hypothétiques technologies : des milliards d'e sont investis, des nobels planchent sur le coup. En revanche il y a dissension concernant ITER. Pendant que les lobbies des pétroliers et de l'uranium freinent "naturellement" cs technologies, les intégristes écologistes surfent sur la vague Fukushima, jouant sur la peur pour lever l'opinion, rejetant en bloc toute la filière.





    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Aizen Kaguya Fsa oui

    31 octobre 2012, 16:41

    Aizen Kaguya Fsa

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    "des milliards sont investis" EXACTEMENT! Et moi je n'ai pas envie de payer pour. On nous raque sur nos impôts pour ce fantasme. Par ailleurs 3 prix nobels se sont montré contre ce projet. Vous feriez mieux d'aller lire leur arguments.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Cyril Froidevaux oui

    17 octobre 2012, 02:26

    Cyril Froidevaux
    Choisir entre la peste et le choléra. Et préférer raconter des conneries.
    Le soleil fournit déjà bien plus d'énergie qu'on n'en consomme. Alors, franchement, le reproduire sur terre, ce n'est pas la meilleure idée!
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Basile Ploteau oui

    08 mars 2013, 12:48

    Basile Ploteau
    vous connaissez le prix de l'ITER? en tout ça moi non , mais je sais qu'il est très élevée, pour quoi vouloir être le plus fort, vouloir recréer les étoiles sur terre, c'est comme les OGM et les clones, pourquoi ne pas se contenter de ce qu'on nous DONNE.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    09 mars 2013, 10:19

    Profil supprimé Etudiant ingénieur

    @Basile Ploteau 

    Parce que si on se contentait de ce qu'on (la Nature?) nous donne, on serait encore dans des grottes, à casser des silex pour courir après des mammouths. Le prix d'un 100% éolien n'est pas non plus négligeable, et si on y rajoute l'entretien, il peut dépasser les prix de l'ITER et de ses successeurs. (ITER est un prototype, une fois qu'il sera opérationnel, apparemment pour les années 2040, le coût de ses successeurs sera moindre).

    Pour les chiffres:
    ITER: ~15G€ (50% Europe, 50% reste du monde) pour 500MW
    Eolien: ~50k€ pour 20kW (soit ~2G€ pour 500MW avec une marge d'erreur pour l'entretien et l'absence de vent) + ~2k€/an, hors coût d'achat des terrains alentours
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Jean-Marie Brom oui
Jean-Marie Brom Directeur de recherches au CNRS
Le nucléaire ne garantit pas l’indépendance énergétique de la France
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Oui mais petit peu par petit peu...
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il y aura un avant et un après le rapport de la Cour des Comptes sur le coût du nucléaire
Photo de Denis Baupin oui
Denis Baupin Vice-président de l'Assemblée nationale, député EELV de Paris
Il faut tenir compte des aspects sociaux de la transition énergétique
Photo de Luke Sky pour
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
il faut de tout pour faire un monde
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant
Ce ne serait pas un choix judicieux
Photo de Luke Sky oui
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Retenir une leçon ne veut pas dire "abandonné une technologie"