Un peuple, quatre pays IBRAHIM USTA/AP/SIPA

La question kurde, enjeu majeur au Proche-Orient

Les Kurdes seraient aujourd'hui la plus «grande nation» sans État, constat repris par nombre d'observateurs. Peuple réparti sur quatre pays (Turquie, Iran, Irak et Syrie) dès la fin de la Première Guerre mondiale, la question de son devenir [...]

Lire la suite

Trois militantes kurdes tuées d'une balle dans la tête, à Paris

Trois militantes kurdes tuées d'une balle dans la tête, à Paris

VARELA/20 MINUTES/SIPA

Trois femmes kurdes ont été tuées d'une balle dans la tête, à l'institut kurde de Paris, dans le Xe arrondissement, mercredi 9 janvier au soir. Ces militantes ont été retrouvées mortes, peu avant 2h du matin, précise Le Nouvel Observateur.

Les trois femmes ont été tuées d'une balle dans la tête chacune, dans cet institut situé rue Lafayette, dans le Xe. Selon une source policière: «La scène peut laisser penser qu'il s'agit d'une exécution, mais l'enquête devra éclaircir les circonstances exactes de ce drame». La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête, rapporte Europe 1.

D'après le site Actukurde.fr, il s'agirait de «Sakine Cansiz, l'une des fondateurs du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, représentante du Congrès National du Kurdistan (KNK), basée à Bruxelles, et Leyla Soymelez, une jeune activiste».

Un voisin déclare avoir entendu une détonation à 18 heures, selon les informations recueillies par Europe 1. Les policiers ont, quant à eux, été alertés qu'à 1h45. «Ils ont alors découverts une scène de crime avec beaucoup de sang (…) Seulement trois douilles ont été retrouvées».

Ce drame survient au moment où le gouvernement turc entame des négociations directes avec le leader kurde Abdullah Ocelan (emprisonné depuis 1999, sur l'île d'Imrali), analyse Actukurde. 

Photo de Non connecté

Sur le même thème