To be or not to be dans l'UE Matt Dunham/AP/SIPA

La place du Royaume-Uni dans l'UE en question

Quitter ou ne pas quitter l'Union européenne ? Dilemme shakespearien pour David Cameron qui a finalement cédé aux eurosceptiques de son camp, en décidant de s'engager à organiser, à l'horizon 2015-2017, un référendum sur le maintien ou non du [...]

Lire la suite

Photo de Liior de Nagy-Bocsa non
Liior de Nagy-Bocsa
Auteur sur le blog http://www.theorie-du-tout.fr

Le Royaume Uni est un trait d'union entre l'UE et les US

Le Royaume Uni a une position très importante en Europe. C'est lui qui relie le vieux continent au nouveau à l'aide de l'Allemagne, et depuis peu, de la France.

Alors qu'on érige en ce moment même un marché commun entre Union Européenne et Etats-Unis, bien que les principaux acteurs européens de la construction de ce marché soient les Allemands (et notamment Mme Merkel qui a beaucoup fait avancé la cause avec son accord de 2007 établissant le Conseil Economique Transatlantique et un cadre pour la promotion de l'intégration économique transatlantique).

De plus, la vision des anciens géopoliticiens et idéologues comme par exemple Coudenhove Kalergi (pour l'union paneuropéenne) ou Clarence Streit qui date depuis la fin du XIXème et qui prone une union transatlantique qui a commencé à prendre forme grâce à l'OTAN et qui se complète ici par le Marché Transatlantique, ne pourrait se faire sans l'influence de nos amis du Royaume Uni, qui arrivent (grâce à des ruses osées comme par exemple en 1998 quand Mandelson le Commissaire pour le commerce international et à l'union douanière a négocier avec les américains sans en avoir reçu mandat du Conseil, ce qui avait un peu énervé Chirac et Jospin) à influer sur la marche européenne, grâce à leurs confrères Allemands, Polonais, etc, dans le sens de l'Union Atlantique).

En d'autres termes, se priver du Royaume Uni dans l'Union Européenne c'est :

  • Se priver d'une des principales alternatives néo-libérales qui existe en Europe ;
  • Se priver d'un trait d'union absolument fondamentale dans la relation transatlantique entre l'Europe et les US ;

Par conséquent, si l'on est attaché au libéralisme à l'anglaise, et si l'on estime qu'il est important que l'Europe se rapproche encore des US, alors il faut bien comprendre que le Royaume Uni n'est pas un problème, mais une chance  sur laquelle s'appuyer !

2 2

Vous aussi, participez au débat :
Le Royaume-Uni est-il un problème pour l'Union européenne ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Côme Mr-Chadr oui

    08 avril 2013, 14:43

    Côme Mr-Chadr Etudiant en Philosophie - Sciences politiques et Sciences sociales
    Justement, aucune envie que l'Europe soit ultra-libérale comme le RU la pouse à être
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Liior de Nagy-Bocsa non

    08 avril 2013, 15:53

    Liior de Nagy-Bocsa Auteur sur le blog http://www.theorie-du-tout.fr

    @Côme Mr-Chadr 

    LOL. Vous avez lu les traités ? Vous pensez qu'on a besoin du RU pour être libéral ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Liior de Nagy-Bocsa non

    08 avril 2013, 16:03

    Liior de Nagy-Bocsa Auteur sur le blog http://www.theorie-du-tout.fr

    @Côme Mr-Chadr 

    A ce moment là, faut virer la majorité des Etats de l'Union Européenne, et notamment tous les pays de l'Est ;-)
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Fabien Cazenave non
Fabien Cazenave Chargé de développement pour le Cercle des Européens
Le Royaume-Uni a plus besoin de l'Europe que l'inverse
Photo de Pierre-Antoine Klethi non
Pierre-Antoine Klethi Européen fédéraliste, Jeunes Européens Strasbourg, diplômé des IEP de Paris et Strasbourg
La position du Royaume-Uni pose davantage problème à cet Etat qu'à l'UE
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Pragmatiques toujours
Photo de Le Camarguais oui
Le Camarguais Retraité de l'encadrement et blogueur
Le Royaume-Uni n'a jamais accepté le Marché commun
Photo de ddacoudre . oui
ddacoudre . militant à la retraite.
l'union européenne n'a pas d'identité.
Photo de Jonathan Frickert non
Jonathan Frickert Élu étudiant (REI) à l'UHA, militant du SIEL, polémiste et auteur
Un moteur pour faire avancer l'UE dans un sens plus noble
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Moody's menace de baisser la note de l'UE
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Jacques Delors suggère au Royaume-Uni de quitter l'UE
Photo de Sebastien Bourdin oui
Sebastien Bourdin Enseignant Chercheur en Géographie et Développement Territorial
Comment prendre Cameron au sérieux ?
Photo de Jérémie Maire
Jérémie Maire Ex journaliste Newsring
La Croatie, 28e État membre de l’Union européenne
Photo de Jean-Louis Gaillard oui
Jean-Louis Gaillard un Gaillard, soucieux de justice et d'environnement . Jurassien Technologue retraité-actif
Oui pour une Turqui aux côtés de la France