Dilemne

Valérie Trierweiler est la nouvelle première dame de France depuis l'élection de son compagnon, François Hollande. Mais dans la vie, elle est journaliste. «Je pense pouvoir continuer à faire du journalisme si je ne traite pas de l'actualité [...]

Lire la suite

Photo de Anne Chareton non
Anne Chareton
juriste et cadre communication en "inactivité", mère de famille

Valérie Trierweiller doit faire des choix clairs

Plus on y réfléchit, plus on voit qu’il est impossible que Valérie Trierweiller reste journaliste.

Faire du journalisme politique est bien entendu exclu maintenant que son compagnon est le président de la République, mais continuer à être journaliste, même dans un autre domaine, pendant le mandat de François Hollande ne parait pas très possible non plus. Pour pouvoir être journaliste, il faut une liberté de se déplacer, de prendre des rendez-vous, de faire des rencontres, et ce doit être bien difficile d’assurer dans le même temps sa sécurité, en tant que proche du Président. Elle devrait toujours être surveillée, gardée… et ce ne serait sans doute pas très compatible (et coûterait à l’État plus cher que ce qu’elle gagnerait !).

Les choix que Valérie Trierweiller doit faire se situent à mon avis à un autre niveau : elle doit se déterminer tout d’abord par rapport à son rôle éventuel de «première dame». Si elle choisit d’assumer pleinement ce rôle auquel elle a peut-être un peu rêvé puisqu’elle a dit que ses modèles seraient plutôt Danielle Mitterrand ou Hillary Clinton, elle pourrait utiliser toutes ses qualités relationnelles et toute son expérience dans une activité non professionnelle compatible avec ce statut. Et dans ce cas, ce serait probablement mieux, pour des raisons protocolaires et politiques, qu’elle épouse François Hollande. Ce peut être aussi un choix personnel : elle a choisi d’être sa compagne, elle pourrait aller au bout de son choix.

Si elle ne souhaite pas assumer ce rôle et si elle ne désire pas s’engager ainsi, -et c’est une décision qui n’appartient qu’à elle-, alors elle devra rester en retrait et ne pas se dire première dme, tout en sachant qu’elle ne pourra pas être journaliste non plus. Elle devra se trouver une autre activité professionnelle compatible avec les contraintes inhérentes à sa situation et essayer de mener une vie la plus «normale» possible (mais ce sera difficile !).

Ce choix doit être fait de façon claire, c’est préférable pour tout le monde : pour le Président, pour les autres États, pour les médias …

Dans les deux cas, elle ne devrait pas se faire de soucis pour son avenir et celui de ses enfants : ces derniers ont aussi un père, et de toutes façons, François Hollande aura les moyens de l’aider à assumer financièrement sa charge de mère de famille pendant son mandat si elle ne peut pas travailler ; et ce serait d’autant plus justifié si en retour elle l’aide dans sa tâche de président. Et après le mandat de François Hollande elle pourra reprendre son métier sans difficulté.

0 0

Vous aussi, participez au débat :
Valérie Trierweiler doit-elle rester journaliste ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin non

    14 mai 2012, 16:13

    Guillaume Ballin Développeur informatique.
    D'un point de vu politique, il serait beaucoup mieux (et j'espère que ça sera le cas) qu'elle reste sa femme sans se marier, cela permettrait de changer quelques mentalités ce qui serait déjà une très bonne chose car c'est là le premier pouvoir d'une première dame, changer les mentalités, faire évoluer les compartements.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Anne Chareton non

    14 mai 2012, 17:34

    Anne Chareton juriste et cadre communication en "inactivité", mère de famille

    @Guillaume Ballin 

    Qu'elle laisse François Hollande remplir son rôle de Président sans mélanger sa situation de compagne du Président avec son métier serait déjà bien.
    Sinon pour ce qui est des mentalités, personnellement, je ne pense pas que le fait de vivre ensemble sans se marier soit un signe encourageant pour la société: on a besoin de personnes capables de s'engager vraiment pour une personne et aussi pour un idéal.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Media
Journaliste un jour, journaliste toujours ?
Photo de Aurelie Darbouret
Aurelie Darbouret Ex-Journaliste à Newsring
Valérie Trierweiler a confirmé son contrat avec Paris Match
Photo de Christian Creseveur non
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Non! C'est une ânerie politique
Photo de William Pereira
William Pereira Journaliste Newsring
Berlusconi recale Balotelli
Photo de Jorge Ferreira oui
Jorge Ferreira
Conflit Intérêts
Photo de Hervé Novelli pour
Hervé Novelli Ancien député (UMP) d'Indre-et-Loire, ancien ministre, maire de Richelieu
Les «class actions» doivent être encadrées pour éviter les dérives dites «à l'américaine»