Google hégémonique

Généralistes ou spécialisés, des dizaines de moteurs de recherche existent sur internet. Hégémonique, Google enregistrait au mois de décembre 2011 plus de 90% des parts de visites pour les moteurs de recherche en Europe. Loin derrière, Bing [...]

Lire la suite

Google assigné en justice pour les suggestions de son moteur de recherche

Plusieurs associations auraient assigné la société Google en référé pour que soit interdit au moteur de recherche d’associer automatiquement le mot clé "juif" au nom des personnalités recherchées par les internautes.

Maitre Patrick Klugman, l'avocat de SOS Racisme a confié à l'AFP que "Google Suggest" avait permis "la création de ce qui est probablement le plus grand fichier juif de l'histoire". Google s'expliquait à l'AFP en soulignant que les résultats de son moteur de recherche étaient algorithmiques et dus aux requêtes faites par les internautes, et pas un choix éditorial.

"Google Suggest"ou la saisie semi-automatique, disponible depuis 2008, permet de suggérer aux internautes quand il tape un mot clé sur la barre de recherche, d'autres mots clés s'y associant, qui sont en fait les requêtes les plus demandées par les internautes.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), J'accuse!-action internationale pour la justice (AIPJ), SOS Racisme et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) se sont notamment insurgés contre "Google Suggest" qui propose régulièrement le terme "juif" lorsqu'une recherche est faite sur une personnalité.

"De très nombreux utilisateurs du premier moteur de recherche de France et du monde sont quotidiennement confrontés à l'association non sollicitée et quasi systématique du terme "juif" avec les patronymes des personnes les plus en vue dans le monde de la politique, des médias ou des affaires". "Se trouve ainsi diffusé et amplifié, de la manière la plus visuellement immédiate, le sentiment de l'omniprésence des juifs aux commandes de la France", poursuivent ces associations.

Les organisations souhaitent interdire à Google "de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès des intéressés, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques" et de lui interdire "d'associer le mot "juif" aux patronymes des personnes physiques figurant dans les requêtes des internautes". Selon elles, Google va à l'encontre de la loi réprimant la constitution de fichiers ethniques et pourrait amplifier l'antisémitisme.

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
L'assignation est contre-performante
Photo de Eric Barbry non
Eric Barbry Avocat - Directeur du pôle Communications électronique et Droit du cabinet Bensoussan
Ce n’est pas Google qui associe le mot juif à des personnalités
Photo de Aurelie Darbouret
Aurelie Darbouret Ex-Journaliste à Newsring
Associations vs Google: audience reportée au 23 mai
Photo de Stéphane Lilti oui
Photo de Aurelie Darbouret
Aurelie Darbouret Ex-Journaliste à Newsring
Suggestion du mot "juif" par google: un médiateur désigné
Photo de Luke Sky non
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
est ce le role de google d'influancer les opinions ?
Photo de Luke Sky non
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
google n'est pas equitable sur sa saisie semi automatique, il censure le sex, pas la religion.