Les blogueurs contre le Huffington Post

Payer les blogueurs ou pas ? La question est une fois de plus remise sur le tapis avec  la naissance annoncée en janvier 2012 des versions française et québécoise du Huffington Post. Ce site américain d’information en ligne, créé en 2005 [...]

Lire la suite

Contexte

Payer les blogueurs ou pas ? La question est une fois de plus remise sur le tapis avec  la naissance annoncée en janvier 2012 des versions française et québécoise du Huffington Post. Ce site américain d’information en ligne, créé en 2005 par Arianna Huffington, repose sur une très grande communauté de plusieurs milliers de blogueurs qui produisent du contenu et alimentent le site sans être rémunérés.

Tout se passait bien jusqu’à ce que le Huffington Post soit vendu au début de l’année 2011 au géant AOL pour une somme record de 315 millions de dollars. Le site avait été créé avec une levée de fonds d’un million de dollars en 2005, cela fait donc une jolie plus-value pour Arianna Huffington. Une centaine de blogueurs ont alors porté plainte contre le Huffington Post réclamant une rémunération, estimant avoir participé au succès du site par leurs productions. Ils espèrent obtenir 105 millions de dollars.

En France comme au Québec l’arrivée du Huffington Post relance donc la question, pourtant ancienne, de la rémunération des blogueurs. Anne Sinclair, qui sera la directrice éditoriale de la version française, a déjà envoyé quelques mails à des blogueurs pour leur proposer de participer à cette nouvelle aventure en ligne. Les blogueurs doivent contribuer gratuitement, en échange d'une promesse de grande visibilité. Des voix de blogueurs, notamment celle de Seb Musset, se sont élevée contre cette pratique. D’autres journalistes, comme Eric Mettout le rédacteur en chef de l’Express.fr, défendent la position du Huffington Post.

Entrer dans le débat

Photo de Julia Vergely
Orchestré par Julia Vergely
Journaliste