Nouvelle donne

Après la crise économique, la crise politique. Lundi 7 mai, Antonis Samaras, le leader des conservateurs grecs, a échoué à former un gouvernement de coalition après les élections législatives du 6 mai. Le scrutin a consacré l’effondrement des [...]

Lire la suite

Photo de Pierrick Tillet oui
Pierrick Tillet

Grèce : début de l'insurrection civique contre l'Union européenne du traité de Lisbonne

Ce qui vient de se passer en Grèce est un évènement capital : le début de l'insurrection civique contre l'Union européenne et le FMI. Lors de leurs toutes dernières législatives, 68% des électeurs grecs ont rejeté les "mesures barbares" imposées par la fameuse Troïka (BCE, Commission européenne, FMI) et fait imploser le bipartisme institutionnel sclérosant d'une démocratie sous férule de la mafia financière.

Les Grecs ne vont donc pas payer leur dette. Mais l'Espagne non plus. Mais l'Italie non plus, le Portugal non plus, l'Irlande non plus... Mais la France non plus. Les Grecs vont sortir de la zone euro, se réorganiser comme les Islandais, nationaliser les actifs des entreprises ou des banques européennes investis sur leur sol, comme le fait présentement l'Argentine en expropriant la compagnie pétrolière espagnole Repsol.

Mais les Grecs ne vont pas être seuls dans ce cas-là. L'Espagne, l'Italie, le Portugal, l'Irlande, la France de Hollande... vont suivre. Car c'est bien l'Union Européenne du traité de Lisbonne qui est en train de se disloquer. Ce n'est plus une question d'années, mais de mois, sinon de semaines. Ce n'est pas la Grèce qui quitte la zone euro, c'est la zone euro qui quitte la Grèce et tous ses pays membres. La zone euro du traité de Lisbonne est en état de mort clinique.

6 2

Vous aussi, participez au débat :
«Mesures barbares»: La Grèce doit-elle quitter la zone euro ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux non

    09 mai 2012, 07:59

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
    Bravo!

    Je ne souhaite toutefois pas la fin de l'Euro ni de l'Europe... mais c'est ce qui va arriver, si ses dirigeants continuent dans leur aveuglement stupide et cruel.

    Alors oui, si l'Europe actuelle se disloque, ça sera l'occasion de refaire une véritable Europe, pas l'Europe des camions du traité de Lisbonne, pas l'Europe des banques et du nucléaire, pas l'Europe des extrémistes et de la xénophobie, mais une Europe des citoyens, basée sur les véritables valeurs humaines de solidarité et de respect de la nature.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierrick Tillet oui

    09 mai 2012, 08:06

    Pierrick Tillet

    @Richard Trigaux 

    "Alors oui, si l'Europe actuelle se disloque, ça sera l'occasion de refaire une véritable Europe."

    C'est exactement ce que je viens de répondre à Éric Coquerel et à vous-même sous la contribution d’Éric ;-)
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux non

    09 mai 2012, 08:26

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Pierrick Tillet 

    :-)
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    09 mai 2012, 14:14

    Profil supprimé Citoyen /\
    nationaliser les banques sous entend il forcement la fin de la zone euro?
    parce qu'il me semble notable qu'aucun pays n'a les moyens de subsister sans l'aide du marché international ?
    La zone euro n'est pour l'instant pas une bonne solution, l'autarcie n'en est pas une non plus
    Ne voyez vous pas plutot une solution pragmatique à tout cela, c'est à dire plutot une refonte de la zone euro, avec un systeme bancaire assainisé et maitrisé ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierrick Tillet oui

    09 mai 2012, 14:27

    Pierrick Tillet

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Cher Charles, j'essaie de comprendre ce qui se passe et d'anticiper sur ce qui va se passer concrètement à partir de données exclusivement concrètes. Mais, désolé, je n'ai guère compétence à anticiper la façon dont les êtres humains vont "pragmatiquement" réagir à ces situations nouvelles.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    09 mai 2012, 14:43

    Profil supprimé Citoyen /\

    @Pierrick Tillet 

    Pierrick Tillet Pas de soucis, de toute maniere je pense que personne n'est vraiment capable d'anticiper sur le futur européen
    Les modalités du changement sont à inventer, mais les principes sont deja avancés par plusieurs économiste, tel que Mr Lordon par exemple
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Si la Grèce sortait de la zone euro...
Photo de Alexandre Havet non
Alexandre Havet Trader/Blogueur www.margincall.fr
Si la Grèce sort, d'autres pays suivront et nos Banques s'effondreront
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
La zone euro compte 18 millions de chômeurs
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
La zone euro au coeur des discussions à Bruxelles
Photo de Benoit Heitz non
Benoit Heitz Responsable du secteur Banque chez Steria Consulting Services et Directeur de la Practice Finance Risk & Compliance
L'Euro, chimère ou réalité ?

Derniers arguments

Photo de Emmanuel Poilane non
Emmanuel Poilane Directeur de la fondation France Libertés
Si j'étais Grec et que je lisais les déclarations de l'OCDE, j'aimerais quitter l'Europe !
Photo de Alexandre Havet non
Alexandre Havet Trader/Blogueur www.margincall.fr
Si la Grèce sort, d'autres pays suivront et nos Banques s'effondreront
Photo de Laurent Guibert non
Laurent Guibert Fondateur du BLOG ANTI EUROPE (blogantieurope.unblog.fr)
Non, c'est à l' Allemagne de quitter l'euro.
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Investir massivement l'évasion