Nouvelle donne

Après la crise économique, la crise politique. Lundi 7 mai, Antonis Samaras, le leader des conservateurs grecs, a échoué à former un gouvernement de coalition après les élections législatives du 6 mai. Le scrutin a consacré l’effondrement des [...]

Lire la suite

Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux
blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

Il faut débuguer les finances absurdes de l'Europe, et non pas punir ses membres.

La Grèce ni les Grecs n'ont rien fait de mal: ils sont été simplement plus vulnérables à une maladie qui va frapper toute l'Europe.

L'Europe n'a jamais été aussi riche, en produits et en services. Pourtant tout le monde est en dette... ce qui est absurde et impossible.

Au risque de me répéter, il semble, d'après le peu d'information dont les simples citoyens disposent, que cette pseudo-crise est due au fait que, au lieu de créer de la monnaie neuve quand c'était nécessaire (monétisation, ou "planche à billets"), les états européens aient... emprunté. D'où l'origine de cette dette aussi astronomique qu'absurde, que personne ne pourra jamais rembourser, puisque l'argent correspondant n'existe pas.

Il est clair dans ces conditions que l'Europe doit redonner à la BCE la capacité de monétiser, ce qui permettra de créer l'argent qui nous manque, et de renflouer les finances des états (tous, pas seulement la Grèce. La Grèce n'a été touchée en premier que parce que c'était un des pays les plus pauvres. Au train où vont les choses, tous les états sont en risque, à une échéance de deux ou trois ans). 

Pour cela, il faut annuler le traité de Lisbonne, et d'autres lois absurdes imposées plus tôt, et les remplacer par une constitution européenne claire et compréhensible, basées sur les valeurs humaines au lieu des seuls intérêts financiers privés. Il se trouve que je m'étais amusé à en faire une, pour démontrer le caractère gribouille de celle qu'on nous a imposée: http://www.shedrupling.org/activist/europe/europe.php

7 4

Vous aussi, participez au débat :
«Mesures barbares»: La Grèce doit-elle quitter la zone euro ?

Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    19 juillet 2013, 17:37

    Profil supprimé Cyberjournaliste
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Dominique Plihon oui
Dominique Plihon Professeur d'économie financière à Paris XIII et président du Conseil scientifique d’Attac
Annuler totalement la dette grecque sera nécessaire
Photo de Profil supprimé non
Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
Le destin de la Grèce est celui de l'Europe
Photo de Antoine Morgaut non
Antoine Morgaut Chasseur de têtes, PDG Robert Walters Europe & Amérique du Sud
Laisser la Grèce faire faillite, c'est ouvrir la porte à de nouvelles faillites d'Etats européens
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Ne serait-il pas nécessaire de créer de la monnaie, au lieu d'emprunter?
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Ce ne sont pas les pays ou le social qui sont mauvais, mais l'idéologie de la haute finance
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
La spéculation est déjà là
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
On ne pourra pas résoudre cette crise sans monétiser (créer de la monnaie)
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
L'économie est un cycle: étrangler les entreprises revient à étrangler tout le monde
Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Freiner et accélérer sont-ils compatibles?
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Oui, il le peut... Si il le veut!
Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Si la Grèce est chassée de l'Europe, d'autres la suivront
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Oui, mais il faut d'abord annuler le traité de Lisbonne et laisser la BCE monétiser
Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Non, si c'est pour intégrer davantage les mêmes erreurs

Derniers arguments

Photo de Emmanuel Poilane non
Emmanuel Poilane Directeur de la fondation France Libertés
Si j'étais Grec et que je lisais les déclarations de l'OCDE, j'aimerais quitter l'Europe !
Photo de Alexandre Havet non
Alexandre Havet Trader/Blogueur www.margincall.fr
Si la Grèce sort, d'autres pays suivront et nos Banques s'effondreront
Photo de Laurent Guibert non
Laurent Guibert Fondateur du BLOG ANTI EUROPE (blogantieurope.unblog.fr)
Non, c'est à l' Allemagne de quitter l'euro.
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Investir massivement l'évasion