Les banques veulent couler le chéquier

Le bon vieux chéquier va t-il bientôt disparaître ? Utilisé pour payer son loyer, les cautions, le chéquier reste cependant un moyen de paiement jugé «archaïque et onéreux». Un rapport sur «l’avenir des moyens de paiement en France» remis le [...]

Lire la suite

Photo de Sylvie Badin contre
Sylvie Badin
Présidente de l'ACABE, association contre les abus des banques européennes

L'avenir des moyens de paiements en France

Le thème sur le chèque bancaire a déjà fait parler de lui et est resté en suspens ! Certes, la gestion technique du moyen de paiement par chèque représente un réel coût pour les banques et effectivement elles reviennent à charge. Ceci étant, le chèque peut sembler aléatoire face à la carte bancaire mais il reste néanmoins bien ancré dans le quotidien des consommateurs et probablement davantage en milieu rural.

Quelque part le consommateur l'utilise comme un moyen de "crédit gratuit" en ce sens que bon nombre de commerces proposent, acceptent  des règlements par chèque sur deux, trois mois voire plus d'ailleurs, comme par exemple, régler une facture de fuel, ou un contentieux dans une étude d'huissier ! Le chèque représente inévitablement un moyen de paiement de "dépannage" ponctuel au travers d'une situation budgétaire fragile. Le consommateur se dit le 28 de chaque mois : "je paie par chèque, il sera débité dans 2 jours, délai qui permet donc d'anticiper son encaissement sachant qu'un salaire va s'enregistrer" Ces approches du paiement par chèque sont donc pratiquement monnaie courante, et traduisent des situations d'ailleurs à risques mais inévitables.

Un second aspect de ce moyen de paiement par chèque réside dans l'accès aux montants à régler : actuellement il est difficile de payer par carte bancaire de grosses factures par exemple,  donc il faudrait revoir le principe des plafonds de la carte bancaire. Et par voie de conséquence on arrive au chèque de banque, moyen de paiement sécurisé pour toute transaction qui l'exige et son recours est également relativement courant.

Actuellement les banques ne facturent pas les chèques mais probablement que l'évolution des moyens de payement, si les consommateurs restent en quête de ce moyen, se verraient imputer un coût et serait alors un service vendu sur la liberté de choix des consommateurs.

0 1

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre la fin du chèque ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Luc Bernet-Rollande pour

    27 avril 2012, 18:51

    Luc Bernet-Rollande Consultant-Formateur en Finance et Responsable Editorial de www.banque-info.com
    Le chèque ne permet plus de différé de paiement, car l'encaissement se fait dans la journée voire l'heure qui suite si le bénéficiaire le dépose immédiatement en banque. Pour les gros montants, il est facile de payer par virement ou de faire augmenter son plafond d'achat carte bancaire par sa banque. Ces deux méthodes sont beaucoup plus sûres que le chèque pour les deux parties.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Guillaume Klossa non
Guillaume Klossa Ancien conseiller ministériel, président du think tank EuropaNova
Renoncer complètement à l’euro aurait un coût économique et social considérable
Photo de Luc Bernet-Rollande oui
Luc Bernet-Rollande Consultant-Formateur en Finance et Responsable Editorial de www.banque-info.com
Les banques doivent absolument réduire la tarification-sanction, parfois illégale
Photo de Sylvie Badin oui
Sylvie Badin Présidente de l'ACABE, association contre les abus des banques européennes
Les banques excellent dans la création de nouveaux libellés de frais bancaires
Photo de Gidmoz Gidmoz oui
Gidmoz Gidmoz ingénieur, libertarien, école autrichienne d'économie, chercheur en science économique
Le chèque éducation pour concurrencer l'Éducation nationale
Photo de François Duport oui
François Duport un des invisibles
Tous ou presque des menteurs patentés
Photo de Adrien Pinto pour
Adrien Pinto Etudiant en école d'ingénieurs à ECE Paris
La mort du chèque : La suite logique dans l'ère de la dématérialisation
Photo de Luke Sky pour
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Ok si il y a une contrepartie
Photo de Luc Bernet-Rollande pour
Luc Bernet-Rollande Consultant-Formateur en Finance et Responsable Editorial de www.banque-info.com
Le chèque est un instrument de paiement obsolète mais gratuit alors que la carte est payante
Photo de Sophie Labbé contre
Sophie Labbé Chef d'entreprise, agence évènementielle
Gardons le chèque à bon escient
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé minarchiste et fédéraliste.
La Suède et la Finlande en exemple
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé minarchiste et fédéraliste.
Carte scolaire ou pas, ça ne change rien
Photo de Dominique Michel non
Photo de Nicolas Dupont-Aignan oui
Nicolas Dupont-Aignan Président de Debout la République et député de la 8e circonscription de l'Essonne
Une prime à l'incompétence pour l'Union européenne