Bad bank Petros Karadjias/AP/SIPA

Après l'annonce de la taxation des dépôts bancaires chypriotes dans le cadre du plan d'aide au pays, l'euro a plongé lundi 18 mars

Après la Grèce, le Portugal, l’Espagne ou encore l’Italie, c’est à présent Chypre qui fait trembler les marchés financiers. Après l'annonce de la taxation des dépôts bancaires chypriotes dans le cadre du plan d'aide au pays, l'euro a plongé [...]

Lire la suite

Mario Draghi hausse le ton pour la défense de l'euro

Mario Draghi hausse le ton pour la défense de l'euro

Le président de la Banque centrale européenne a déclaré jeudi 26 juillet que son institution était ­prête à tout pour préserver la monnaie unique. ­­«Dans le cadre de son mandat, la BCE se tient prête à faire ce qui sera nécessaire», a tranché Mario Draghi lors d'une conférence à Londres. «Et croyez-moi, ce sera suffisant», a-t-il ajouté. Un signal fort immédiatement ressenti par les marchés, qui ont rebondi en cours de journée.

Ce ton volontariste fait écho à celui que le nouveau président de la BCE avait déjà employé dans sa première interview à la presse française. Mais les marchés ont surtout réagi positivement à sa prise de position concernant l'envolée des taux d'emprunt obligataires : «si les primes de risque sur la dette souveraine handicapent la transmission de la politique monétaire, elles entrent dans le cadre de notre mandat». Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne, qui a dépassé cette semaine les 7,5%, est repassé sous la barre des 7% dans la journée.

Nul ne sait quelles techniques seront employées pour atteindre l'objectif de préservation de l'euro. «Nous n'avons aucun tabou» a précisé Draghi. Au nombre des pistes évoquées par les commentateurs figurent le plan de rachat de dette souveraine par la BCE,  l'octroi d'une licence bancaire au Mécanisme européen de stabilité (MES) ou encore la possibilité pour la BCE d'injecter directement des liquidités dans l'économie, comme le font les autres banques centrales.

Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux oui

    26 juillet 2012, 19:10

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
    "injecter directement des liquidités"... cela signifie t-il "monétiser"?
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jorge Ferreira oui

    26 juillet 2012, 22:50

    Jorge Ferreira

    @Richard Trigaux 

    CQFD.
    Il n'y a pas d'autre solution si l'objectif de sauver l'euro s'impose. Les tenants d'une ligne dure ont pu imposer leur modèle, en sacrifiant la Grèce, L'Irlande et le Portugal. Mais avec l'Espagne et surtout l'Italie fini de rigoler et d'amuser le monde. On passe aux recettes classiques et tant pis pour l'Allemagne qui ne va pas tarder à critiquer la BCE et Draghi.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux oui

    27 juillet 2012, 06:29

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Jorge Ferreira 

    C'est un peu dommage d'avoir attendu que le patient soit mourant, et que tous les traitements les plus sophistiqués aient échoué, pour s'apercevoir qu'on avait "juste" oublié de lui porter ses repas.

    Un peu de bon sens aurait permis d'éviter bien des souffrances, et aurait évité à l'Europe une stagnation qui, dans le contexte actuel, est une forte régression.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux oui

    27 juillet 2012, 06:45

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Jorge Ferreira 

    Maintenant que l'on parle enfin "d'injecter des liquidités dans l'économie" (monétiser) va se poser la question de où on va les injecter.
    Va t'on encore offrir des milliards à des sociétés comme google ou facebook, qui sont en train de détruire Internet? Va t'on augmenter ces fonds spéculatifs qui ruinent les pays où ils passent, comme des nuages de sauterelles? Ces liquidités nouvelles vont-elles rejoindre les 25 000 milliards d'euros qui seraient, entend t-on, thésaurisés inutilement dans des paradis fiscaux?


    Soyons sérieux: on a du social, des retraites, de l'éducation à réparer, de l'industrie à reconstruire, après ces années "d'austérité" inutile et sadomaso. On a surtout une crise écologique et climatique grave, qui menace de bien plus qu'une récession. Cette situation exige des investissements urgents pour développer des énergies renouvelables et convertir notre économie.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jorge Ferreira oui

    27 juillet 2012, 09:33

    Jorge Ferreira

    @Richard Trigaux 

    @Richard Trigaud
    "Maintenant que l'on parle enfin "d'injecter des liquidités dans l'économie" (monétiser) va se poser la question de où on va les injecter."
    Vous avez raison sur les inquiétudes à avoir, mais il ne faut pas se faire trop d'illusions. Pour un ancien de Goldman Sachs, la filière financière spéculative s'impose. En attendant que les politiques prennent enfin la main et imposent les choix bénéfiques à leur peuple.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux oui

    27 juillet 2012, 10:19

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Jorge Ferreira 

    Bon, vu de cette façon... si l'argent neuf est injecté dans le système bancaire, on va effectivement encore se retrouver avec quelques personnes qui manipulent des sommes astronomiques, sans aucun profit pour qui que ce soit, pendant qu'on nous mégote des 0.6% par an d'augmentation... La seule solution à un tel niveau d'abstraction est de basculer toute la haute finance dans un jeu vidéo, pour que au moins ils ne paralysent plus notre économie.

    Bon, au moins il a parlé du de ce que tous les autres veulent cacher...espérons que d'autres l'entendent. Au moins, si il était à Goldman Sachs, il ne pourra pas dire qu'il ignorait les défauts du système bancaire.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Joshua Riedman oui

    27 juillet 2012, 10:05

    Joshua Riedman
    Ca sent le delit d'initie: un ndisocurs de grande gueule sans preuve et hop: +9% pour ls bqnaues en une demi journee.... Vive la speculation boursiere!

    le CACA 40 oscille autour des 3100 points, avec des hausses et des baises de 5 a 10% du jour au lendemain pour les valeurs bancaires... Quand va ton taxer tout ce beau monde????
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Derniers arguments

Photo de Jacques Sapir oui
Jacques Sapir Economiste, directeur d’études à l’EHESS
Chypre: une politique à courte vue qui ne peut que provoquer de nouveaux désastres
Photo de Laurent Guibert oui
Laurent Guibert Fondateur du BLOG ANTI EUROPE (blogantieurope.unblog.fr)
L'Union Européenne est dirigée par des criminels.
Photo de Florian Philippot oui
Florian Philippot Vice-président du Front National, en charge de la stratégie et de la communication
Chypre : la dictature européenne montre son vrai visage