Patrimoine français aux enchères

Pour réduire la dette de la France, l’Etat a décidé en 2010 de mettre en vente, d'ici à 2013, pas moins de 1700 biens immobiliers nationaux. Il s’agit deprincipalement de terrains, bureaux, logements, mais également de monuments historiques. [...]

Lire la suite

Photo de Olivier de Rohan Chabot pour
Olivier de Rohan Chabot
Président de l'association de Sauvegarde de l'Art Français

Peu importe le propriétaire, il faut simplement que ces hôtels particuliers soient entretenus

C’est un façon fausse que de poser le problème en parlant de vente de biens nationaux. Les hôtels particuliers qui vont être vendus aux enchères ont été achetés par l’Etat il n’y a pas très longtemps, ils vont maintenant être revendus par l’Etat, comme il les a acheté. Prenons le cas de l’hôtel de Clermont, une partie de l’association dont je fais partie, provient de l’argent de la vente de cet hôtel à l’Etat. L’hôtel appartenait au grand-père de notre ancienne présidente Madame de Maillé, elle a légué sa fortune à la sauvegarde de l’art français, j’imagine qu’une partie vient de cette vente! Je ne peux donc pas me choquer de la vente de biens qui n’ont jamais été nationaux.

Ensuite, l’occupation de ces somptueuses maisons par les services de l’Etat a été plutôt un massacre en général. On ne peut pas vraiment dire qu’elles aient été entretenues. Pour les appartements du rez-de-chaussée, qui étaient occupés par les ministres, c’est à peu près tenu. Mais je me souviens qu’à l’hôtel de Castries, vous aviez des boiseries admirables au premier étage, avec des armoires de fer devant! On ne peut pas vraiment dire que c’est honorable.

La vente de ces hôtels n’est ni une bonne chose, ni une mauvaise chose: peu m’importe le propriétaire. L’important, c’est que l’Etat joue son rôle, en faisant en sorte qu’un bâtiment classé soit respecté comme il doit l’être. Il est toutefois regrettable que seuls les investisseurs étrangers puissent acheter ces maisons. Mais la seule question intéressante est de savoir si l’Etat fera son métier, en obligeant à ce qu’elles soient protégées par leurs acheteurs, comme leur classement les y contraints. Si l’Etat entetient mal son patrimoine, il vaut mieux que cela soit fait par des privés. 

En revanche, les choses sont différentes quand il s’agit de l’hôtel de la Marine ou du Palais de Versailles: ce sont des bâtiments qui ont été construits par l’Etat, pour l’Etat, et qui lui ont toujours appartenu. Dans le cas des quatre hôtels particuliers, ce sont des maisons privées qui redeviennent ce pour quoi elles ont été faites.

3 3

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre la vente des biens nationaux ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Christophe Miqueu oui
Christophe Miqueu Docteur en philosophie, maître de conférences, membre de la direction du Parti de Gauche
En matière économique, l’État protège l’intérêt du peuple contre le laissez-faire
Photo de Patrice Genre pour
Patrice Genre Gestionnaire de patrimoine immobilier, directeur général de DTZ Asset management
Pour l'Etat, posséder un patrimoine immobilier c'est de l'argent inutilement immobilisé
Photo de Françoise Buyrebaud contre
Françoise Buyrebaud Présidente du Cercle Hernani
L'Etat vend notre patrimoine et des bâtiments historiques sans nous consulter
Photo de Patrice Maire contre
Photo de Martin France oui
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
L'état doit être exemplaire
Photo de David Dräyer non
David Dräyer engagé pour la vie
Est-il seulement possible de rembourser la dette?