Exploitation

Aucun pays occidental ne tolérerait une entreprise de 430 000 employés dépourvue de syndicats, employant 5% d’enfants, exigeant plus de 12 heures quotidiennes de travail sans pauses, sur des chaînes de production où les ouvriers ne peuvent ni [...]

Lire la suite

Photo de Stéphane Le Borgne oui
Stéphane Le Borgne
Consultant, auditeur, citoyen engagé

indirectement oui même si cela ne saurait dédouaner entreprises et Etats de leurs responsabilités

Chacun d'entre nous sait désormais les impacts des productions à bas coûts : salaires de misère, aliénation au travail, exploitation des enfants, conditions environnementales désastreuses...
Moultes reportages sont passés à la télévision, média de masse. Chaque consommateur sait donc pertinemment que la poupée B... qu'il va acheter aura été produite dans des conditions déplorables.
 Acheter ses produits en grande surface ne doit laisser aucun doute quant à la pression abusive des acheteurs sur les producteurs locaux...
Les exemples pourraient être nombreux. Chaque consommateur est donc clairement responsable de ses actes d'achats. Il peut choisir.
Les solutions alternatives - commerce équitable, consommation bio de proximité, amap, groupement d'achats solidaires - existent et se développent. Encore faut-il vouloir s'en donner la peine, le vouloir, ou en avoir simplement les moyens financiers.

Les éléments de pression qui amènent une entreprise, une multinationale à changer son comportement , outre l'aspect législatif indispensable, sont d'abord la pression du consommateur ou devrais-je plutot dire de l'acheteur, du contributeur au modèle économique de l'entreprise. Une législation pourra toujours être contournée, amoindrie. Si une marque ne se vend plus, parce qu'elle est trop entâchée, les biais pour contourner le préjudice seront plus complexes (même s'ils existent).

CECI ETANT DIT
c'est par une pression conjointe  consommateur, pouvoirs publics (local, régional, international) qu'une meilleure responsabilité sociale et environnementale des produits de consommation sera atteinte.
Il est nécessaire de réguler les marchés, les échanges économiques par des lois claires, non détournables et égales d'un bout à l'autre de la planète.

3 0

Vous aussi, participez au débat :
Le consommateur est-il complice des entreprises dont il achète les produits ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Jean Huet non
Jean Huet Co-président de la Fédération Artisans du monde
Il y a un rôle individuel, mais aussi un travail collectif à mener
Photo de Thierry Saniez non
Thierry Saniez Délégué général de l'association de consommateurs CLCV
On ne peut pas accuser le consommateur d’avoir fait travailler ces entreprises
Photo de Pierre Priolet oui
Pierre Priolet Arboriculteur, fondateur du réseau "Consommer-juste"
Il n’est pas normal que ceux qui nourrissent les hommes ne vivent pas de leur métier
Photo de Charles de Courson non
Charles de Courson Député UDI de la Marne, secrétaire de la commission des finances
Le consommateur n’a pas de comportement patriotique
Photo de Jean Huet non
Jean Huet Co-président de la Fédération Artisans du monde
Produire autrement pour consommer autrement !
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Pourquoi s'exposer à Hadopi? Tout est sur Youtube. Gratuitement.
Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Les "populismes" ne montent que parce que les médias en parlent comme d'une chose normale
Photo de Richard Trigaux pour
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
L'allaitement est avant tout un geste de tendresse indispensable à l'équilibre émotionnel
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Statistiquement, des erreurs sont obligatoires
Photo de Delphine Dyèvre
Delphine Dyèvre Journaliste et Community Manager Newsring
Booba vs Rohff: Rohff en live le 6 novembre
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant ingénieur
La faute ne peut jamais porter sur le consommateur
Photo de Charles Vanetzian oui
Charles Vanetzian Une loi pour punir l'apologie du Gvt des Jeunes-Turcs, planificateur du Génocide de 1915.
Les anti-historiens (01) - Erich Feigl

Derniers arguments

Photo de Pierre-Jean blanchon non
Pierre-Jean blanchon Directeur de La galerie des pentes à Lyon
Le consomateur est une victime.
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Il est complexe d'avoir connaissance de toute la chaîne d'un produit
Photo de Thomas Baldassi non
Thomas Baldassi Lycéen, Adhérant Front National
Le Consommateur n'est pas Roi.
Photo de Anne-Marie Grozelier oui
Anne-Marie Grozelier Secrétaire générale Lasaire - laboratoire social d'action, d'innovation, de réflexion et d
Le consommateur est aussi un producteur et un citoyen