Exploitation

Aucun pays occidental ne tolérerait une entreprise de 430 000 employés dépourvue de syndicats, employant 5% d’enfants, exigeant plus de 12 heures quotidiennes de travail sans pauses, sur des chaînes de production où les ouvriers ne peuvent ni [...]

Lire la suite

Photo de Gil PCHL oui
Gil PCHL

Que l'enfant roi règne, que la pensée soit absente, que l'être soit nié au profit du consommateur...

Le visuel fait allusion directement à Apple, qui, de toute évidence a des progrès à faire en matière d'éthique (quelle entreprise ou quel citoyen n’en aurait pas ?), mais Apple donc, dans ce cas, est l'arbre bien confortable qui cache la forêt, car elle est bien pratique, la très "trendy" critique éthique d' Apple en ce moment, pour éviter de regarder là où ça fait vraiment mal, c'est à dire là où nous avons chacun des leviers pour agir et où nous n’agissons pas, où nous acceptons le pire sans mots dire.
Sans citer de marques - il y en aurait trop - prenons des exemples simples et criants ( pour ne pas dire hurlants) sans non plus s’étendre sur les toxicités si énorme que nous ne voulons surtout pas les voir, les français et la peste nucléaire pour ne pas la nommer ; prenons donc des exemples quotidiens: notre alimentation ! Avec l'horreur de la réalité de l'alimentation carnée, de la consommation des laitages, des médicaments, des pesticides sur nos fruits et légumes, les OGM, l'immonde alimentation de la restauration collective, celle qu'ingurgite entre autre nos enfants alors qu'il leur faudrait le meilleur si l'on avait un peu de dignité et de respect.

Mais cette dignité et ce respect de nous-même, d'autrui : l'enfant, l'animal, le vulnérable, le proche, le différent, l’environnement... nous ne pouvons l'incarner que si nous voulons nous responsabiliser un tant soit peu pour devenir adulte. Mais devenir adulte, c'est accepter les responsabilités que nous POUVONS assumer, devenir adulte est un processus extraordinaire, qui a besoin de solidarité car la responsabilité peut faire peur. La peur, la culpabilité et la cupidité nous enlisent dans une régression, une infantilité pseudo-confortable qui fait le fond de commerce des propagandistes. Leur but : que l'enfant roi règne, que la pensée soit absente, que l'être soit nié au profit du consommateur, du travailleur, de l'électeur, du patient, docile à souhait sans en avoir l'air et, en se rangeant bien sûr du côté de son maître, de son bourreau.
Il n’y a pas d’un côté des consommateurs et de l’autre des industriels, des politiques, des économistes... il s’agît de trouver une ou des façons justes d’être avec et dans le monde, les mondes qui le peuplent, et il nous importe de nous interroger plus profondément en ce sens, avec la tête ET le coeur, en se rassemblant et en se soutenant.
Que les plus éclairés, les plus libres, les plus libérés montrent le chemin ; que les plus courageux s'engagent à changer leurs croyances et leurs comportements pour une adaptation, des projets en cohérence avec nos besoins et connaissances actuelles. Nous avons des leviers, il faut agir tant que faire se peut et ne jamais oublier que des peuples aveugles, désensibilisés, par peur, par conformisme ont permis le pire.

Merci pour ce débat.

2 0

Vous aussi, participez au débat :
Le consommateur est-il complice des entreprises dont il achète les produits ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Nicolas Boigeaud oui
Nicolas Boigeaud Directeur d'Établissement Social
La punition comme signifiant de "limites" pour un adulte citoyen en devenir
Photo de Raphaël Liogier non
Raphaël Liogier Directeur de l'Observatoire du religieux, auteur du «Mythe de l'islamisation»
Notre seule préoccupation doit être le respect des règles démocratiques pour permettre l'alternance
Photo de Anne-Marie Grozelier oui
Anne-Marie Grozelier Secrétaire générale Lasaire - laboratoire social d'action, d'innovation, de réflexion et d
Le consommateur est aussi un producteur et un citoyen
Photo de Robert Branche non
Robert Branche Conseil, écrivain, ancien Commissaire à l'industrialisation
Devenir enseignant doit redevenir une carrière prestigieuse
Photo de Alain Rousseau non
Alain Rousseau Commandant la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile des Yvelines
Il faut répondre aux questions des enfants sans les accabler
Photo de Anne Chareton non
Anne Chareton juriste et cadre communication en "inactivité", mère de famille
Les enfants ont le droit d'avoir leur "jardin secret"
Photo de Arthur Kermalvezen oui
Arthur Kermalvezen Auteur de "Né de spermatozoïde inconnu..."
Parents d’enfants conçus par dons de gamètes
Photo de Florie Bert non
Florie Bert Musicothérapeute
La liberté oui, mais pas à n'importe quel prix
Photo de Carlos Carvalho Fait divers
Carlos Carvalho Citoyen et Philosophe Romantique
Assassinat de Clément Méric : ça suffit de faire peur aux enfants

Derniers arguments

Photo de Pierre-Jean blanchon non
Pierre-Jean blanchon Directeur de La galerie des pentes à Lyon
Le consomateur est une victime.
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Il est complexe d'avoir connaissance de toute la chaîne d'un produit
Photo de Thomas Baldassi non
Thomas Baldassi Lycéen, Adhérant Front National
Le Consommateur n'est pas Roi.