Avant la présidentielle

L’idée d’un financement de la Sécurité sociale par une taxe sur la consommation est à nouveau à l’ordre du jour. Nicolas Sarkozy l’a rappelé à Bordeaux à la mi-novembre, il est favorable à une TVA « sociale » qui viendrait compenser une baisse [...]

Lire la suite

Photo de Guillaume érétéo contre
Guillaume érétéo

il existe une assiette bien plus large: la CSG

Il est effectivement improductif de faire peser autant de charges sur le travail (qu'il s'agisse de cotisations salariales ou patronales) qui n'est pas l'unique source de revenu de ce pays tout en étant la principale source de production de richesses.

il est donc normal de trouver une autre assiette qui permettrait d'alléger le poids supporté uniquement par le travail: la CSG est l'assiette la plus large qui permettrait de mieux répartir ce transfert de charge. Actuellement, 1% en plus de TVA rapporte environ 7 milliards d'euros alors que 1% en plus de CSG rapporte environ 11 milliards d'euros.

Je suis donc contre la TVA sociale car la TVA n'est pas l'assiette la plus appropriée pour ce transfert (de plus la CSG est déjà destinée à financer la sécurité sociale ce qui n'est pas le cas de la TVA).

1 1

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre la TVA "sociale" ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Bender Kervern pour

    28 juin 2012, 15:03

    Bender Kervern
    Peut-être bien oui.

    Mais dans ce monde globalisé, on doit se baser sur des outils fiscaux pour promouvoir l'emploi et la croissance.
    Seul les pays ayant de fortes recettes via leurs taxes sur la consommation s'en sortent bien.

    Donc baser ça sur la CSG, pourquoi pas. Mais il faudra quand même baser notre fiscalité sur une TVA à 25% un jour ou l'autre.
    Quitte à épargner les secteurs vitaux et les exonérer de TVA pour que cet impôt soit juste ! (Alimentation, Logement, Energie).

    Mais il faudra bien que le PS sorte de son dogmatisme et cesse de baser un système sur la taxation du travail. Il existe des pays où les impôts qui ne taxent que le travail n'existe pas.

    Mais pour avoir un tel système, et donc donner un plus grand pouvoir d'achat à la classe populaire, il faut réduire une bonne moitié de nos dépenses qui ne servent à rien. Et tant qu'ils feront dans le populisme, ils ne le feront pas.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume érétéo contre

    28 juin 2012, 16:05

    Guillaume érétéo

    @Bender Kervern 

    Je n'ai jamais parlé du PS :-), mais pourquoi pas pour la conclusion

    Il y a trois sources de prélèvement:
    - le patrimoine: impôts fonciers, ISF
    - le revenu: impôt sur le revenu, CSG, RDS, charges patronales, charges salariales, impot sur les sociétés et surement autre chose que j'oublie :-)
    - la consommation: TVA

    Au final c'est toujours les français qui paient ces prélèvements ce qui amène chacun à un certain taux d'imposition.
    Au final on a une usine à gaz pour prélever une partie du PIB, en redistribuer une partie (avec une autre usine à gaz sociale) et offrir des services publics.
    En partant de ce constat j'ai l'impression qu'avec un prélèvement à la source fixe pour tous les revenus (assiette la plus large possible), une allocation universelle pour redistribuer un certains % du revenu (http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/politique-economique/221141962/revenu-base-solution-antic) et des services publics simplifiés on pourrait économiser qqs milliards en simplifiant radicalement cette usine à gaz au fonctionnement très couteux.
    Nous en arriverions ainsi à un fonctionnement libéral moins couteux, socialement plus juste et économiquement plus efficace.

    Qu'en pensez-vous?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Christian Caullet pour

    04 octobre 2013, 15:24

    Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
    C'est une contre-vérité.
    La TVA touche toute la dépense, même celle faites avec des revenus occultes.
    Elle ne touche pas, c'est vrai, les revenus épargnés qui servent à l'investissement.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Yves Bur pour
Yves Bur Député UMP, membre de la commission des affaires sociales
Baisser les charges des entreprises pour qu'elles retrouvent de la compétitivité
Photo de Alain Madelin contre
Alain Madelin Ancien ministre, associé-gérant de Latour Capital
La TVA «sociale» n'est pas une TVA «anti-délocalisations»
Photo de Liêm Hoang-Ngoc contre
Liêm Hoang-Ngoc Député européen, secrétaire national adjoint du PS en charge de l’économie
Basculer les dépenses de santé vers l'impôt se justifie. Mais la TVA est l'impôt le plus injuste
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Le Parlement adopte finalement la TVA «sociale»
Photo de Richard Trigaux contre
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
La TVA ne peut être "sociale"

Derniers arguments

Photo de David Dadon pour
David Dadon Etudiant en Telecommunication, Twittos
Les entreprises en France ne sont pas tous des G.E !
Photo de Christian Caullet pour
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Une vraie réforme fiscale