Do you speak english ?

Dans un essai publié récemment intitulé «Contre la pensée unique», Claude Hagège s'en prend à la langue anglaise. Selon ce défenseur de la diversité linguistique, l'anglais, langue internationale par excellence, est en effet un vecteur de [...]

Lire la suite

Photo de Gautier Gevrey non
Gautier Gevrey
directeur artistique

Non, quelle que soit la saison, les pensées ne réclament que très peu de soins.

Qu’elles fleurissent au printemps et en été ou, à l’automne et en hiver, les pensées ne réclament que très peu de soins.

Pour les variétés du printemps et de l’été, Arrosez durant les mois les plus chauds.

Pour les variétés d’hiver, protégez au contraire les racines du froid avec un paillage durant l’hiver.

6 0

Vous aussi, participez au débat :
L'anglais détruit-il la pensée ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Louis-Marie Houdebine oui
Louis-Marie Houdebine Directeur honoraire de l'INRA et président de l'Association française pour l'information s
Aucun OGM n'a montré d'effet toxique chez des millions depuis 15 ans
Photo de Thierry de Cabarrus pour
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Pour la réquisition temporaire des logements vides
Photo de Dominique Raspaud oui
Dominique Raspaud Prévisionniste Météo France
Le mois d'avril est traditionnellement instable
Photo de Luke Sky oui
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Il y a encore des saisons : difficile de dire le contraire
Photo de Claude Boudenne oui
Claude Boudenne auteur
Manipulation... encore

Derniers arguments

Photo de Nicolas Rousseau non
Nicolas Rousseau Enseignant, musicien, nomade
Le monolinguisme détruit la pensée
Photo de HarryTuttle Screenville oui
HarryTuttle Screenville cinéphile blogueur
Il ne faut pas se focaliser sur l'anglais
Photo de HarryTuttle Screenville oui
HarryTuttle Screenville cinéphile blogueur
Les anglais s'inquiètent aussi
Photo de Claude Hagège oui
Claude Hagège Amoureux des langues, auteur de "Contre la pensée unique", Ed Odile Jacob
L'anglais véhicule une vision du monde occidentale et cette omniprésence d'une langue est dangereuse