Mur du son : le défi de l'extrême du parachutiste Felix Baumgartner

Franchir le mur du son en chute libre. Tel est le défi de l'autrichien Felix Baumgartner, parachutiste de l'extrême. Le top départ est prévu ce mardi 8 octobre à 19h30, heure française. Il s'élancera des confins de l'atmosphère, au-dessus du Nouveau-Mexique, avec l'objectif de battre le record du monde du saut en chute libre. Les conditions météorologiques ont repoussé le saut, initialement prévu lundi. Cet ancien militaire de l'armée surnommé «Fearless Felix», «Felix sans peur», sautera à une altitude de 120.000 pieds, soit 36,5 km de record à atteindre, à plus de 1.110 km/h, vitesse du son à cette altitude. Il risque sa vie. 

Felix Baumgartner est un parachutiste de l'extrême. Après avoir sauté depuis le Viaduc de Millau, les Tours Petronas de Kuala Lumpur ou encore de la statue du Christ à Rio, il va cette fois, sauter des confins de l'atmosphère pour tenter de franchir le mur du son. Un défi jamais réalisé. 

Il devrait atterir à Roswell, d'où se tient l'expérience, après deux tests réalisés cette année. Le 25 juillet dernier, un saut d'une hauteur de 29 456 mètres, avec une vitesse de 805 km/h avait déjà été réalisé. 

Le mode de procédé de cette expérience atypique n'est pas des plus simples. En effet, Felix Baumgartner sera d'abord transporté dans une capsule attachée à un immense ballon à l'hélium, à une altitude record de 36 576 mètres, avant de sauter dans le vide, vêtu d'une combinaison pressurisée, rapporte Le Monde

L'autrichien s'entraîne pour ce nouveau record depuis près de cinq ans. Il se retrouvera en chute libre pendant 5 minutes. S'il parvient à franchir le mur du son, Felix Baumgartner ira aussi vite qu'une balle de pistolet.

L'ascension du parachutiste devrait durer entre deux et trois heures. Les conditions dans lesquelles il sera amené à évoluer sont  semblables à celles rencontrées à la frontière officielle de l'espace. Obscurité, froid et manque d'oxygène, dont le sportif de l'extrême sera protégé grâce à son scaphandre pressurisé. 

S'il est bien positionné, Felix Baumgartner ne risque pas grand chose. Mais si ce n'est pas le cas, il peut perdre connaissance, comme cela s'est passé avec son prédécesseur Joseph Kittinger, qui s'était approché de ce record, mais sans jamais l'atteindre. Ce colonel de l'US Air Force détient cependant le record officiel de 31,3 km. 

Deux parachutistes de l'extrême sont morts durant les années 60, en essayant de battre le record de Kittinger, rapporte 20 minutes. Espérons que Felix Baumgartner ne connaîtra pas le même sort.